Annoncé lors du Mobile World Congress 2011, le Chacha arrive désormais sur le marché français. Le Chacha, comme le Salsa, est un smartphone visant plus particulièrement le marché des accrocs aux services Facebook.

Doté d’une touche spécifique affichant le logo du plus grand réseau social, il permettra à l’utilisateur du Chacha de publier directement sur son mur et profiter d’une intégration poussée de partage dans les applications natives (contacts, appareils photos…).

Le packaging

Le HTC Chacha est contenu dans une boîte blanche de la même forme que celle emballant les autres téléphones de la marque.

Outre le téléphone et la batterie de 1250mAh vous y trouverez :

  • une petite documentation, papier de garantie…
  • un â microUSB pour brancher le smartphone sur un PC/Mac
  • un chargeur secteur à monter soi même, d’un très beau design, grâce à deux morceaux qui s’emboiîent aisément
  • un casque doté d’une fiche 3,5mm + de mousses

L’ensemble des accessoires est fournis dans un blanc laqué, faisant penser aux accessoires de la marque à la pomme.

Le form factor

Le HTC ChaCha a un form factor proche du Blackberry à savoir un écran sous lequel se situe un clavier complet (ici Qwerty).

Son écran capacitif dispose d’une résolution de 480 x 320 pixels pour une dimension de 2,6 pouces. L’écran paraît petit comparé aux autres smartphones du marché, cependant difficile de faire un écran plus grand en y ajoutant un clavier en dessous, sans rendre l’appareil lourd et moins confortable. Les dimensions du mobile sont de 114,4 mm de hauteur, 64,6 mm de largeur pour une épaisseur de 10,7 mm. Sa prise en main est plutôt bonne, sa largeur entrant dans la moyenne de celle utilisée sur les smartphones.

Disponible en blanc et gris dans notre test, l’appareil semble solide. Il dispose sur dos la même matière que celle introduit sur le Nexus One et autres appareils de la marque.

Coté matériel

Le HTC ChaCha est animé par un processeur de 800H, 512Mo de RAM et 512Mo de mémoire pour installer vos applications et autres données. Pour pallier à ce manque d’espace de stockage utilisateur, le ChaCha autorise l’utilisation de carte mémoire MicroSD d’une capacité pouvant atteindre 32Go. A l’achat, il vous sera fourni une carte pré-installée de 2Go.

Ce téléphone ne sera pas des meilleurs pour l’utilisation de jeux 3D, ce qui n’est pas d’ailleurs, un objectif de la marque.

Quelques tests de benchmarking donne les résultats suivants :

– Smartbench 2010 : 555/557 ce qui place l’appareil entre le LG Optimus One et le HTC Desire

– Quadrant : 800 soit une valeur comprise le Nexus One et le Samsung Galaxy S (avec beaucoup d’étonnement)

Connectivité et multimédia

Le Chacha se veut avant tout communiquant. Il est donc doté des puces WiFi gérant le protocole b, g et n. Vous pourrez également connecter un kit main libre, accéder aux contacts depuis un kit voiture ou bien encore échanger des fichiers via la puce supportant le Bluetooth 2.1. La géolocalisation sera également de mise avec la présence d’une puce GPS.

Coté communication mobile ce smartphone supportera tous les réseaux mobiles GSM, GPRS et EDGE (850/900/1800/1900Mhz) et HSPA/WCDMA.

Visant une population « jeune », le HTC ChaCha dispose également de capacité audio / vidéo. Pas en reste pour le partage d’image et vidéo, ce ChaCha intégre deux appareils photos : l’un au dos d’une capacité de 5 mégapixels, accompagné d’un flash LED et l’autre, en façade, de type VGA.

Le HTC Chacha dispose également d’un récepteur Tuner autorisant, une fois le casque branché, d’écouter la radio directement sur son smartphone.

Pour finir sur la partie matérielle, le Chacha est alimenté par une batterie de 1250 mAh censée tenir plus de 4 heures en lecture vidéo, 6 heures en communications ou bien encore 12 jours en veille. Nous restons cependant prudent sur ces chiffres. En effet, vu l’utilisation orientée communication de ce téléphone, la charge risque bien d’être nécessaire au bout de 24h, comme de nombreux smartphones. Lors de nos tests il s’est avéré que le téléphone tenait la charge une petite  journée (9h-19h) en connexion 3G permanente.

Les applications

Si votre but est d’utiliser ce téléphone uniquement en WiFi (sans insérer de carte SIM) l’utilisation sera limitée. En effet, certaines applications ne sont disponibles que si une carte SIM est insérée et notamment certains services Facebook !

Ce smartphone dispose de HTC Sense remplaçant la Home standard Android. L’intégration des applications, notamment, celle permettant la communication, est bien adaptée à l’écran. Lorsque vous aurez besoin de taper du texte, une zone de saisie prendra 80% de la largeur de l’écran et deux boutons OK / Annuler prendront place sur les 20% restants. Malheureusement, ceci n’est pas adapté à toutes les applications même les applications natives Google Android, comme Gmail. De ce fait, on se trouvera souvent à l’étroit sur l’écriture d’un SMS.

A la lecture, l’écran affichera 11 lignes de texte d’une page Web ou d’un email. Dans Gmail, le scrolling vertical sera votre sport favoris puisque dès l’ouverture vous ne verrez que l’auteur et le sujet du mail. Il faudra descendre pour visualiser le contenu du message.

Nous avons voulu tester des applications présentes sur l’Android Market et là nous avons quelques surprises, notamment pour les applications s’affichant par défaut en mode portrait. Certaines applications sont alors affichées sur la longueur de l’écran nécessitant de basculer le téléphone (placement du clavier sur votre droite) pour visualiser l’application. Ainsi, certaines applications seront quasiment inutilisables dès lors qu’elles demanderont une intéraction avec le clavier.

Point important, l’impossibilité d’installer Adobe Flash ou Adobe Air empechera pas exemple la lecture des vidéos Youtube ou l’affichage complet de certaines pages web. Vu la population ciblée par ce téléphone il s’agit là d’un point faible.

Le clavier

Véritable point fort de ce smartphone, le clavier répond vraiment ce pourquoi il a été intégré. Complet et réactif, le clavier composé de touches rétro-éclairées est vraiment agréable. Le relief des touches permet de bien définir chaque touche et le risque d’erreur est très faible, comparé au clavier logiciel mais aussi à d’autres claviers mis en place sur d’autres smartphones de haut de gamme comme le Motorola Milestone.

L’appareil photo

Une petite note concernant l’application appareil photo. L’interface de l’application a été redéfinie par HTC. L’autofocus se fera par une pression longue sur le bouton de prise de vue présent à l’écran. La qualité de l’image prise est de bonne qualité. Par contre, durant la visée on regrettera un flou important faisant penser à un problème de focus, or la prise de vue sera quant à elle correcte. Cette erreur est assez déroutante. On notera également une qualité médiocre dès lors que la luminosité n’est pas excellente et ne requiert pas l’enclenchement du flash (que vous pourrez bien évidemment forcer).

Prises de vues réalisées avec le Chacha

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

A l’usage, ce smartphone de bonne facture (295€ nu) pourra plaire aux amateurs de Facebook. Le clavier est vraiment d’une grande efficacité et la partie multimédia plus que correcte pour le budget. On regrettera peut être son manque de puissance qui génère des lags sur l’un des jeux phares de l’Android Market (Angry birds), mais encore une fois ce téléphone ne se veut pas être un expert dans le monde du jeu.

La touche Facebook attirera peut être les grands consommateurs du réseau social pour la publication. Il est dommage qu’on ne puisse pas paramètrer ce bouton pour lancer l’application Facebook plutôt que le mode publication sur le mur. L’intégration Facebook dans les applications à le mérite d’exister, mais n’apporte rien de plus que la fonction « Partage » accessible dans la plupart des applications dès lors que vous aurez l’application Facebook installée.

Cet appareil nous a été prêter par Expansys.fr.

Les points positifs

  • le clavier
  • l’appareil photo
  • le form factor
  • le prix 295€

Les points négatifs

  • la taille de l’écran
  • l’affichage de certaines applications – Absence de flash
  • le bouton Facebook
  • l’accès à certaines applications uniquement en connexion mobile

Note finale : 14/20