Une fois n’est pas coutume, Huawei a choisi Paris pour présenter son tout dernier smartphone à la scène internationale. Celui que l’on attendait de pied ferme n’est autre que l’Ascend P7, successeur direct du P6 présenté en juin 2013, et cette fois compatible 4G. Voici nos premières impressions.

Huawei Ascend P7

Si Huawei a fait l’impasse sur les P3, P4 et P5, la série des Ascend Px a fait un bond en avant avec la sortie de l’Ascend P6 en juin 2013 : pour un tarif situé un peu au-dessus de 350 euros, Huawei montrait ses compétences en matière de design. Et c’est ce que l’on retrouve avec le P7 présenté aujourd’hui. Le Chinois n’a d’ailleurs cessé de mettre en avant les efforts fournis sur ce point, laissant ses équipes détailler les différents aspects de son smartphone durant une grande partie de sa conférence d’annonce.

Huawei Ascend P7

Huawei Ascend P7

Et du design, on en a, à commencer par une finesse proche des records : l’Ascend P7 mesure en effet 6,5 mm d’épaisseur, soit à peine plus que les 6,18 mm du P6. Son allure globale rappelle certes celle du P6, avec des tranches en métal brossé sur le côté et au-dessus, mais aussi le style Sony : des bordures plates, un bouton power rond presque au milieu de la tranche droite, un dos vitré, le principal des arguments est là. Avec un bonus agréable : son format 5 pouces tient bien en main, le ratio taille d’écran/taille du smartphone est intéressant (un peu plus de 72 % de la surface est occupée par l’écran), avec des bordures d’écran fines, et son poids de 125 grammes est forcément convaincant. On reste un peu plus dubitatif par l’effet de « profondeur » assuré par une coque arrière multi-couches à effet texturé. A voir également lors d’un test plus poussé, la résistance de cette coque aux rayures.

Huawei Ascend P7

L’écran, quant à lui est proposé en LCD de 5 pouces avec une définition de 1920 x 1080 pixels, soit une très bonne résolution de 445 ppi. Et à première vue, les angles de vision sont plus que satisfaisants, avec des belles couleurs qu’il conviendra de confronter à des appareils de même gamme.

Huawei Ascend P7

Sur l’ensemble du design, on remarquera la présence de deux ports pour carte micro-SIM, dont l’un peut être transformé en port micro-SD, une bonne option pour gagner de la place, d’autant plus que le smartphone compte 16 Go d’espace interne, dont un peu moins de 12 libres d’office. Comme la touche Power et la barre de réglage du volume, les deux slots se trouvent sur l’arête droite de l’appareil. La prise jack se trouve en haut du smartphone, et le micro-USB, en bas, sur une tranche plastifiée.

Huawei Ascend P7

Huawei Ascend P7

Huawei Ascend P7

 

Performances et fonctionnalités logicielles

Huawei a mis les bouchées doubles sur deux points : d’abord sur les connectivités, puisque l’Ascend P7 est compatible 4G grâce à son processeur HiSilicon Kirin 910T (catégorie 3), lequel, au premier abord, semble présenter des performances de l’ordre d’un Snapdragon 600. Les premiers benchmarks affichent des résultats de l’ordre de 24000 points sur AnTuTu : un score correct mais loin d’égaler les performances de puces telles que le Snapdragon 800. Notez que ce SoC est associé à 2 Go de RAM.

Ascend P7

Son deuxième atout concerne les fonctionnalités logicielles, améliorées notamment du côté de la photographie. De fait, le capteur arrière du terminal, un Sony de quatrième génération en 13 mégapixels, est secondé par un capteur photo frontal de 8 mégapixels, une rareté sur les smartphones. Huawei nous promet donc des selfies particulièrement réussis, et même des « groufies » produits grâce à une mode panorama utilisable depuis ce même capteur de façade. Nos premiers tests nous ont laissés sur notre faim, tandis que les photos produites par le capteur dorsal paraissent de bonne facture.

Huawei Ascend P7

Quant au reste, il faut compter sur une interface flat faite d’un launcher sans menu d’applications (tout est sur les différentes pages du bureau), soit sur Android 4.4.2 habillée de l’interface Emotion UI 2.3. Un bon point à l’heure où nombre de marques chinoises montent jusqu’à un maigre 4.3 Jelly Bean chez leurs terminaux les plus perfectionnés. Notez dans cette surcouche la présence d’un mode d’économie d’énergie avancé qui permet d’obtenir selon Huawei, avec 10 % de la batterie (d’une capacité de 2500 mAh), une journée supplémentaire d’utilisation.

Huawei Ascend P7

 

Prix et disponibilité

Un peu plus cher que l’Ascend P6, le Huawei Ascend P7 sera commercialisé dès le début du mois de juin, et notamment par l’opérateur Orange. Sans subvention, il sera facturé 449 euros en 16 Go, soit au tarif d’un milieu de gamme perfectionné, ou encore à un prix équivalent à un haut de gamme 2013 ayant essuyé d’importantes baisses tarifaires, à la manière d’un LG G2. Il faudra donc à Huawei prouver sa capacité à s’imposer sur un milieu de gamme qui oscille entre anciens appareils et nouveaux smartphones à des prix plus bas.

Prix Huawei Ascend P7

En bonus, quelques clichés de la version rose de l’Ascend P7, également décliné en noir pour plus de discrétion :

Huawei Ascend P7

Huawei Ascend P7

Huawei Ascend P7

Huawei Ascend P7