Il y a des marques qui suscitent l’a priori. Huawei est une de ces marques, dont le nom peu facile à prononcer en français à cause d’une forte connotation chinoise, pourrait être synonyme de qualité moyenne. Pourtant, Huawei est désormais considérée comme une société à suivre, et nous devons nous attendre à de grandes choses de sa part. C’est encore une fois d’actualité avec le Honor 6, qui arrive en Europe avec un très bon rapport qualité/prix.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05546

Honor 6

 

Honor 6, un design sobre et inspiré

Pour le Honor 6, les coloris sont simples : blanc et noir. À première vue, le design est inspiré de grand nom : l’arrière fait penser au Xperia Z, tandis que l’intégration des flashs LED nous rappelle l’iPhone 4. Contrairement à l’iPhone 4, au Xperia Z ou encore au Nexus 4, le Honor 6 est composé de plastique, néanmoins l’apparence et la prise en main sont vraiment trompeuses : on dirait franchement du verre. D’ailleurs, cela se ressent au poids, seulement 130 grammes pour un écran de 5 pouces de diagonale. Notez que l’arrière n’est pas amovible, et l’on retrouve une batterie avec une capacité importante : 3100 mAh.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05537

Honor 6 – déverrouillage et volume

Pareil pour le cadre de «métal» autour du téléphone, c’est une apparence : il est composé en réalité de plastique. Avec les bords arrondis, il permet une meilleure prise en main.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05565

MicroSIM et microSD

On retrouve le port microUSB avec OTG , un emplacement pour carte SIM (protégé contre la poussière et les débris avec un couvercle), un slot micro SD et un port casque 3,5 mm. La seule chose étrange concernant ce « cerclage », est qu’il ne boucle pas complètement autour du téléphone, le bas du téléphone est en plastique « noir mat ».

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05602

Boutons physiques

Sur le dessus, on retrouve un port infrarouge (comme le HTC One et le Galaxy S5), ce qui permet au Honor 6 de se transformer en télécommande sans-fil pour contrôler les téléviseurs, lecteurs DVD/Blu-ray et autres appareils de l’ancien temps.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05610

Port infrarouge

La qualité de construction est au rendez-vous, le téléphone ne craque pas en main, mais on regrette que le Honor 6 ne fasse que dans l’apparence. Cela ressemble à du verre et du métal brossé, mais sans la saveur.  Un design sobre et minimaliste, qui n’est pas sans déplaire.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05550

6 couches de plastique

 

Kirin 920 : un SoC maison

L’Honor 6 est le premier appareil à utiliser l’architecture Hi-Silicon Kirin 920. Le constructeur est confiant concernant ce SoC, « aussi bon, sinon meilleur que le Snapdragon 805 » – actuellement le processeur mobile le plus puissant de Qualcomm . Gardez à l’esprit que l’Honor 6 n’est pas un appareil haut de gamme. En fait, c’est un risque pour le constructeur chinois ; en Chine, le Honor 6 aurait cannibalisé les ventes du Ascend P7, fer de lance de Huawei.

Ce Kirin 920 dispose en tout de huit cœurs : quatre Cortex-A7 cadencés entre 1,3 et 1,6 GHz ainsi que quatre Cortex-A15 cadencés entre 1,7 et 2,0 GHz. L’ensemble fonctionne en big.LITTLE pour permettre aux Cortex-A7 les moins gourmands de prendre en charge les tâches simples alors que les puissants Cortex-A15 sont dédiés aux tâches plus gourmandes. En cas de gros besoin, les 8 cœurs peuvent fonctionner en même temps.

Huawei a précisé que le Kirin 920 supportait les réseaux 4G de catégorie 6 pour des débits jusqu’à 300 Mbps. La puce graphique est la Mali-T628MP4. L’ensemble permet au SoC d’atteindre 37 999 points sous AnTuTu. Un score vraiment élevé.

 

Écran IPS avec la technologie OGS

Avec un écran IPS, le Honor 6 ne prend pas de risque. On lui a choisi une définition 1080p, ce qui lui garantit une autonomie très correcte. En plus du IPS, on retrouve la technologie OGS, permettant d’obtenir une dalle plus fine et légère avec l’amélioration sensible des angles de vision. Même avec le mode Gants, l’utilisation reste fluide.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05612

Densité de pixels : 445 ppi

À première vue, l’écran offre des couleurs très correctes (une option permet de régler la température des couleurs), une bonne luminosité (plus de 500 nits, très bien pour une utilisation en plein soleil) et un contraste élevé. On regrette juste l’absence de la technologie IPS-NEO, que l’on retrouve sur son cousin : l’Ascend Mate 7.

En mode économie d’énergie, la définition d’écran est réduite à 1280 par 800 pixels (720p) pour réduire la consommation d’énergie du couple CPU/GPU. Pour ceux qui pensent que le 1080p est un gaspillage d’énergie, vous pouvez régler la dalle en mode 720p.

 

Android Kitkat 4.4.2 avec l’interface eMotion UI 2.3

Autant vous le dire tout de suite, l’interface EMUI 2.3 ne fait pas rêver. Certes, cette interface intègre de nombreuses fonctionnalités – de la sauvegarde, des fonctions de sécurité, des thèmes ainsi que des outils de gestion avancée de la consommation d’énergie.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05589

eMotion UI 2.3

Malheureusement, eMotion UI 2.3 ne va pas plaire à tout le monde. Les technophiles seront ravis de retrouver une tonne de fonctions de réglage, néanmoins ils détesteront l’absence de drawer (menu d’applications). Les débutants seront perdus dans toutes ces options, néanmoins ils apprécieront ce bureau très similaire à ce que l’on retrouve sur iOS.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05588

Notifications

Huawei nous a assuré qu’une mise à jour eMotion UI 3.0 serait déployée. C’est une très bonne nouvelle, c’est l’interface qui équipe nativement l’Ascend Mate 7, elle est bien plus claire avec l’adoption du design plat (flat design).

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05593

Menu flottant

 

13 mégapixels à l’arrière, 5 à l’avant

Avec un capteur Sony BSI de 13 mégapixels et un objectif grand-angle 28mm avec une ouverture F2.0, le Honor 6 devrait « assurer » côté photo. En effet, c’est un capteur que l’on peut retrouver sur de nombreux smartphones. Le double flash LED permet d’assurer la prise de photos en faible luminosité.

c_Honor-6-smartphone-Android-FrAndroidDSC05574

13 mégapixels et double flash

D’après les premiers tests rapides que j’ai pu effectuer, on ne peut pas certifier que le capteur photo sera le point fort de ce smartphone, néanmoins il se situe au-dessus du capteur du Nexus 5, ce qui n’est pas très difficile (il faut l’avouer). Notez l’enregistrement de vidéo en 1080p. À l’avant, on retrouve un capteur de 5 mégapixels.

 

Une marque purement digitale, un pari gagnant ?

Avec un tarif de 300 euros et une vente exclusivement sur Amazon, Huawei parie sur une stratégie non traditionnelle, celle du 100% digital. Ce n’est pas le premier modèle du genre : OnePlus, Xiaomi… des terminaux avec de très bons rapports qualité/prix, une offre simplifiée et des économies sur toute la chaîne de valeurs, à travers une distribution quasi directe et une communication axée autour des réseaux sociaux et des blogs.

Le Honor 6 ne joue pas dans la cour des grands constructeurs : point d’écran QHD, pas d’enregistrement vidéo en 4K… néanmoins on retrouve des composants importants des smartphones haut de gamme : un écran de qualité, un processeur performant et une compatibilité avec les réseaux 4G LTE de catégorie 6, ce que l’on appelle 4G+ en France.

Il faudra le confirmer à travers des tests poussés, du capteur photo, de l’autonomie ou encore des performances graphiques, néanmoins le Honor 6 semble annoncer un beau départ pour cette « nouvelle » marque.