Au côté d’un P8 en fuite depuis plusieurs semaines, Huawei vient de présenter un P8 Max nettement moins attendu. L’appareil, au très grand format de 6,8 pouces, a été rapidement montré par la marque chinoise. Retour sur un téléphone atypique.

Huawei P8 Max

Il ferait presque passer l’Ascend Mate 7, pourtant doté d’un écran de 6 pouces, pour un smartphone taille enfant. Et pourtant, c’est bien lui, la faute à son écran de 6,8 pouces, qui dépasse de loin les standards des phablettes actuelles. Il mesure en effet quelques centimètres de plus que son compère, avec des dimensions de 182,7 × 93 × 6,8 mm. Si ce n’est sa finesse et sa qualité globale de finition, il est bien loin du P8 à qui il empreinte son petit nom. D’autant plus qu’en main, impossible de l’oublier : l’appareil pèse tout de même la bagatelle de 228 grammes, soit 84 grammes de plus que le P8 au format standard.

DSC05891
Huawei P8 Max

D’autres éléments changent également, à commencer par la disparition des petites bandes colorées situées en haut de la coque dorsale du P8, de même que les petites rainures présentes au dos du Mate 7. Résultat, on retrouve un appareil bien lisse, dont le capteur photo et le flash constituent le seul agrément. Au rang des bons points, on relèvera la finesse de ses bordures d’écran et, surtout, l’espace occupé par ladite dalle sur la façade de l’appareil, soit 80 % (et quelques points de plus que le P8 standard). Dommage toutefois que la définition de la dalle (Full HD) n’augmente pas en conséquence : elle est Full HD sur le P8 Max, pour une résolution de 326 ppp. Pour comparaison, le P8 atteint 424 ppp.

p8-max
DSC05939
DSC05938
DSC05935
DSC05933
Huawei P8 Max

À l’intérieur, le P8 Max est semblable en presque tous points au P8. Il tourne lui aussi sous Lollipop associé à Emotion UI 3.1, à cette différence près son interface s’adapte légèrement au format de l’appareil. On y retrouve un SoC Kirin 935 couplé à 3 Go de RAM, un capteur photo de 13 mégapixels au dos ainsi qu’un second de 5 mégapixels en façade, sans compter une batterie de 4360 mAh promettant plus de deux jours d’autonomie.

La question principale concernant cet appareil tient, plus qu’à sa qualité de finition et à ses performances, à son positionnement. Bien que le marché européen soit de plus en plus friand de très grands smartphones, les utilisateurs de phablettes à la lisière des tablettes 7 pouces sont encore peu nombreux. Huawei, de son côté, invoque des usages professionnels, tournés vers la productivité autorisée par le grand écran du P8 Max. Il n’est pas encore tout à fait certain que l’argument sache convaincre, d’autant plus que le terminal fait l’impasse sur le traditionnel stylet des grands terminaux mobiles, et qu’il sera facturé à partir de 549 euros. Une chose est sûre du moins : sous réserve que les revendeurs acceptent de l’ajouter à leur catalogue, le Huawei P8 Max sera bel et bien proposé au marché hexagonal.