Après Apple, Samsung et Google, les constructeurs chinois pourraient également se lancer à l’assaut du paiement sans contact.

MobilePayment

Cette semaine, la firme de Cupertino a lancé Apple Pay en Chine, ouvrant ainsi son service de paiement mobile au plus grand marché du monde. En quelques heures seulement, le géant américain a enregistré environ 30 millions de cartes bancaires, prouvant ainsi qu’il existe une forte demande pour ce type de service dans l’Empire du Milieu.

En réponse à ce lancement, Kevin Wang, analyste chez IHS a affirmé qu’Apple Pay n’est pas le seul système de paiement mobile à souhaiter partir à l’assaut des transactions chinoises. Selon lui, Huawei, Xiaomi et ZTE chercheraient actuellement à lancer leur propre service de paiement sans contact.

Cette assertion est en partie corroborée par les différentes spécificités techniques des différents terminaux récents ou à venir des trois marques en questions. Le Xiaomi Mi 5 par exemple, qui sera annoncé le 24 février, pourrait embarquer une puce NFC selon certaines rumeurs. Ces bruits de couloir ont été en partie démentis depuis, mais la firme est restée assez vague pour laisser planer le doute quant à l’intégration de cet élément.

Par ailleurs, les capteurs d’empreintes, dont la présence est une condition quasi sine qua non à la protection des transactions, se démocratisent de plus en plus, arrivant même sur certains appareils à petit prix tels que le Honor 5X ou le Redmi Note 3.

Toujours est-il que ces services n’ont que peu de chances d’être un jour disponibles en France. Rappelons qu’à l’heure actuelle, même Apple Pay, Android Pay et Samsung Pay sont limités à certains pays seulement dont l’Hexagone ne fait pas partie.