On s’attendait à la présentation d’un P9 venant succéder au P8 commercialisé depuis le printemps 2015, et finalement, Huawei a créé la surprise. Ce que l’on ne pensait être qu’une annonce bonus aura été au centre de son événement : son MateBook sous Windows 10 est donc officiel.

huawei-matebook

Surprise, chez Huawei, on ne propose plus seulement des terminaux mobiles sous Android. Alors que la firme chinoise a dévoilé une tablette MediaPad M2 au dernier CES, son dernier outil « grand format » n’est autre qu’un MateBook, qui vient peu ou prou marcher sur les plates-bandes d’une Surface de Microsoft.

huawei-matebook-2

La Surface en ligne de mire

Et justement, ce MateBook est le premier produit Huawei sous Windows 10, l’OS de Microsoft (versions Home ou Professionnal). L’appareil se présente comme une ardoise très fine, puisqu’elle ne mesure que 6,9 mm au niveau de sa tranche, et dont l’écran mesure 12 pouces. Celui-ci affiche une définition de 2160 x 1140 pixels (QHD) et, d’après Huawei, occupe 84 % de la façade de l’appareil.

Un bon ratio, pour une tablette qui se veut tournée vers un affichage de qualité, et mise sur la possibilité de prendre des notes ou de dessiner précisément à l’aide du stylet fourni en option avec le MateBook. Côté autonomie, Huawei promet jusqu’à 10 heures d’utilisation.

huawei-matebook-3

Le plus intéressant dans cette tablette tient à ce qu’elle peut être associée à un clavier (qui ressemble fort à un Type Cover chez Microsoft), qui se transforme en protection d’écran lorsqu’il n’est pas utilisé. Le tout promet assez de puissance pour des usages nomades, la tablette étant dotée d’une puce Intel Core M (M3, M5 ou M7), de 4 à 8 Go de RAM et d’un SSD de 128 à 512 Go.

Le tout pour un tarif démarrant à 799 euros (Core M3, 4 Go de RAM, 128 Go de stockage) et montant jusqu’à 1799 euros pour un MateBook Core M7, avec 8 Go de RAM et 512 Go de stockage. Le clavier et le stylet devraient coûter environ 130 et 60 euros. Sa date de sortie reste encore à préciser.

 

Continuer la lecture

CES 2016 : la Samsung Galaxy TabPro S est officielle et tourne bien sous Windows 10

Test de la Surface Pro 4