Après le succès du Nexus 6P, Huawei aurait pu être le fabricant de la gamme Pixel de Google mais un différend entre le fabricant et la firme de Mountain View concernant le marketing a eu raison du projet.

google-pixel-1-sur-1

L’année dernière, Google avait fait confiance à LG et Huawei pour concevoir et fabriquer les Nexus 5X et Nexus 6P. On a pensé longtemps cette année que Huawei serait à nouveau sélectionné pour développer la nouvelle génération de Nexus, devenu depuis la gamme Pixel. Finalement, HTC sera le fabricant retenu pour assembler le Pixel et le Pixel XL.

Nexus 6P (7 sur 8)

Le Nexus 6P de Huawei

Nous avions eu le droit à un début d’explication début octobre où nous apprenions que Huawei, qui cherche à implanter sa marque aux États-Unis, aurait refusé de masquer son logo et sa marque au profit de Google comme a accepté de le faire HTC sur le Pixel.

Nous avons aujourd’hui une réponse officielle du principal intéressé par la voix de Colin Giles, vice-président des ventes aux particuliers pour Huawei qui a confirmé à WinFuture que la firme chinoise avait bien refusé le contrat avec Google à cause d’un problème de marque.

 

La tablette Nexus de Huawei est-elle encore en projet ?

Depuis plusieurs mois circule la rumeur d’une tablette fabriquée par Huawei pour Google. Cette rumeur avait notamment poussé par les très fiables Evan Blass (evleaks sur Twitter) et 9to5 Google qui ajoutait qu’il pourrait s’agir du premier produit sous Andromeda.

Aux dernières nouvelles le produit devait sortir sous la marque Nexus car il était avant tout destiné aux développeurs qui voudront créer des applications pour le nouveau système de Google, Andromeda. Aucun nouvel élément ne vient alimenter les rumeurs concernant cette tablette et on se demande donc si le projet est toujours en vie.

Malgré l’abandon du partenariat entre Google et Huawei pour la fabrication des smartphones, le représentant de Huawei a tenu à rappeler que les liens entre les deux firmes restent forts, laissant la porte ouverte à d’autres partenariats à l’avenir.