Nokia et Huawei viennent d’annoncer la signature d’un contrat de licences. Les modalités de l’accord n’ont cependant pas été révélées.

Source : Reuters

Nokia vient d’annoncer la signature d’un accord de licences avec Huawei, le géant chinois. L’annonce évoque un contrat pluri-annuel, mais les détails de ce dernier, notamment financiers, n’ont pas été rendus publics. Nokia affirme cependant que les premiers revenus liés à cet accord devraient se ressentir dès le quatrième trimestre 2017, rassurant ainsi ses investisseurs quant à la santé de la société.

« Huawei est l’une des plus grandes compagnies chinoises et compte parmi les principaux constructeurs de smartphones au monde, et nous sommes ravis de les accueillir dans notre famille de titulaires de brevets » a déclaré Maria Varsellona, une responsable de la marque finlandaise.

Un passage incontournable ?

Huawei n’est pas le premier à signer un tel accord. Parmi la « famille » évoquée par Maria Varsellona, on compte d’autres grands acteurs du marché, dont Xiaomi, LG, HTC, mais aussi Apple. Huawei aurait cependant négocié et un analyste cité par Reuters évoque un contrat à 100 millions d’euros par an contre environ 250 millions pour Apple.

Si toutes ces entreprises ont ployé le genou, c’est aussi que Nokia est l’un des plus importants innovateurs sur le marché des réseaux téléphones. Le géant finlandais se targue notamment de posséder « environ un tiers des brevets essentiels aux standards GSM et un quart de ceux essentiels aux standards WCDMA ». Dans les plus de 70 000 brevets déposés par la firme depuis 1992, on compte notamment des technologies de renforcement du signal mobile, de préservation de l’autonomie et de reconnaissance vocale.

Voilà qui devrait permettre à Nokia de relancer ses actions à la hausse (près de +4 % le jour de l’annonce) et à Huawei d’améliorer un peu plus ses smartphones.