Huawei profite du Mobile World Congress 2018 pour dévoiler le projet RoadReader qui permet de faire de son Mate 10 le cerveau d’une voiture autonome.

En 2017, le constructeur chinois Huawei dévoilait son Mate 10 Pro à destination du marché européen. Un téléphone qui nous avait énormément plu, et qui se démarquait particulièrement pour une raison simple.

Son SoC intégré, le Kirin 970, était le premier du marché à embarquer une puce dédiée à l’intelligence artificielle, la NPU. Profitant du Mobile World Congress 2018, le constructeur fait passer au niveau supérieur son concept.

Huawei présente le projet RoadReader

Il est temps de passer la seconde : grâce au projet RoadReader, Huawei a appris à son smartphone à devenir le cerveau d’une Porsche Panamera. La voiture a été équipée de tous les capteurs nécessaires pour une voiture autonome et compte tout simplement sur le Huawei Mate 10 Pro pour l’opérer.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Une démonstration est organisée sur le MWC 2018, à laquelle nous participerons. Vous doutez des capacités du téléphone à opérer une telle machine ? Voici ce qu’en pense Andrew Garrihy, directeur du marketing pour l’Europe de l’Ouest :

« La capacité de reconnaissance des objets de notre smartphone est déjà remarquable. Nous souhaitions voir si, en peu de temps, nous pouvions lui apprendre non seulement à conduire une voiture, mais aussi à utiliser ses capacités d’IA pour identifier certains objets et apprendre à les éviter. »

Car oui, la démonstration n’est pas montée depuis très longtemps. Cette dernière phrase est particulièrement rassurante :

« Si notre technologie est suffisamment intelligente pour y parvenir en seulement 5 semaines, que peut-elle faire d’autre ? »

De quoi se rassurer sur l’éventualité d’un accrochage avant notre démonstration. Un smartphone peut-il vraiment être le point névralgique d’une voiture autonome ? Nous verrons ça de nous-mêmes cet après-midi.