Les Chinois sont les pros de la copie et la marque Huawo le prouve une nouvelle fois avec un clone du Huawei Mate 10 Pro amusant à voir.

En Chine, où les lois sur la propriété intellectuelle sont bien plus anecdotiques que chez nous, il n’est pas rare de croiser un smartphone qui ressemble à un autre. Et les principales cibles de ce plagiat sont bien sûr les constructeurs dont les téléphones se vendent le mieux, à savoir Samsung et Apple. L’iPhone X était d’ailleurs présent à sa manière au MWC 2018

Mais ces derniers temps, un autre constructeur monte particulièrement et arrive même à se démarquer : Huawei. Le 3e fabricant au monde nourrit de grandes ambitions et la qualité de ses derniers smartphones prouve qu’il se donne les moyens de réussir. On ne peut d’ailleurs que saluer le design « Signature Stripe » du Mate 10 Pro qui a le mérite de sortir un peu de l’ordinaire.

Huawo, à deux lettres près ça peut marcher

C’est ainsi que Huawei se retrouve donc désormais dans la photocopieuse et qu’AnandTech a découvert dans les allées du salon de Barcelone le stand du constructeur Huawo et son dernier modèle, le 6081. Celui-ci ressemble à s’y méprendre au Mate 10 Pro et le nom de la marque nourrit cette confusion.

AnandTech rappelle que le terme « Hua » peut signifier « Chine » en chinois et se retrouve donc dans de nombreux noms d’entreprises, mais la ressemblance avec Huawei n’est certainement pas fortuite ici et cherche à créer l’amalgame, notamment pour ceux qui ne seraient pas à l’aise avec l’alphabet latin. Comme le disait le célèbre philosophe comique Jean-Claude Duss : « oublie que tu n’as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher ».

Une qualité inégale

Bien sûr, si le design se rapproche beaucoup, les caractéristiques techniques ne sont pas les mêmes. À bord de cette copie carbone, on retrouve un processeur MediaTek MT6750T, bien plus proche du Kirin 655 (comme sur le P8 Lite 2017) que du Kirin 970. Cette puce n’est par ailleurs couplée qu’à 4 Go de RAM, contre 6 Go pour l’original, et son écran affiche du FHD+, une norme désormais adoptée sur toutes les gammes. Des caractéristiques qui restent correctes donc, mais bien loin du très haut de gamme visé par Huawei avec sa phablette.

Quoi qu’il en soit, Charles Caleb Colton disait que « l’imitation est la plus sincère des flatteries ». En quelque sorte…

À lire sur FrAndroid : Quel smartphone Huawei choisir en 2018 ?