La semaine dernière, Intel a confirmé sa volonté d’abandonner les produits Atom x3 (Broxton et SoFIA). Ce sont les produits qui équipent les smartphones principalement, ce qui nous a fait penser que Intel était en train de fuir l’industrie du mobile. Ce n’est pas tout à fait vrai.

9542-intel

Cette communication mal menée d’Intel est difficile à analyser. D’un côté, tout est parti d’un analyste qui a annoncé la mort d’un produit Intel, une information confirmée par un responsable le lendemain. Les médias ont rapidement titré, nous compris, que Intel abandonnait le mobile. Clubic a titré « Intel jette l’éponge sur les smartphones et tablettes« , tandis que 01Net « Intel abandonne le combat des smartphones et tablettes », Numerama « Intel abandonne le marché des processeurs mobiles », de notre côté « Intel se retire du marché des smartphones ».

Étrangement, la communication d’Intel n’a pas été claire sur le sujet. Parmi les communiqués de presse récents, il n’est aucunement question de cet abandon, l’entreprise américaine a communiqué sur divers sujets, dont son investissement dans les drones, mais aussi dans les casques de réalité virtuelle.

Comment doit-on analyser la situation ? Intel n’avait sûrement pas prévu que l’information s’ébruite si rapidement, la communication n’était sûrement pas prête. D’un autre côté, l’entreprise américaine entretient de nombreux produits très coûteux, son activité mobile doit lui coûter plusieurs dizaines (sûrement centaines) de millions de dollars par an. Cela semble être une décision guidée par la rentabilité, dans un marché concurrentiel avec Qualcomm, MediaTek ou encore Samsung, ce qui est tout à fait logique dans une entreprise. Atom, Broxton, SoFIA n’étaient pas les uniques produits mobiles d’Intel, l’entreprise américaine investit massivement dans de nombreux secteurs tels que les wereable, les drones ou encore les casques de réalité virtuelle.

 

Atom a un avenir

L’avenir de l’Atom, contrairement aux pires hypothèses, est toujours d’actualité. Intel a communiqué à XDA que les produits Atom x5 et X7 seront toujours sur le marché, des solutions que l’on retrouvera essentiellement sur des tablettes ou des produits hybrides. Ces solutions équipent divers produits, comme la Microsoft Surface 3, Microsoft HoloLens ainsi que la clé PC d’Intel. Dans l’IoT ou les serveurs, mais aussi sur des produits mobiles, Intel va continuer à équiper des produits de mobilité.

intel-atom-x-3-600x338

De plus, l’architecture Goldmont sera présente sur les plateformes Appolo Lake prévues plus tard dans l’année. Ce sont ces plateformes qui équiperont la prochaine génération de produits hybrides, dont de nombreuses tablettes. Enfin, la nouvelle génération de puces Atom, « Willow Trail », est encore d’actualité.

Intel a cependant avoué, à demi-mot, que l’entreprise abandonnait son intégration de la 4G LTE à travers ses solutions SoFIA. Ce ne sont pas les seules solutions de modems d’Intel, d’ailleurs une rumeur continue d’alimenter les médias pro-Apple : Intel pourrait équiper les prochains iPhone. Enfin, les travaux autour de la 5G sont un point stratégique dans le développement d’Intel – dixit les mots du PDG Intel Brian Krzanich – cette nouvelle génération de réseaux mobiles devrait commencer à être déployée en 2018. Sans oublier le prochain Zenfone… dont on ne connaît pas encore la nature.

Bref, une information qui nécessitait d’être contrastée. Intel n’abandonne pas le mobile, Intel restructure ses activités.