Intel annonce aujourd’hui la fin de sa montre Basis Peak. Non seulement son suivi logiciel est interrompu, mais ses services de synchronisation seront fermés à la fin de l’année. En cause, des problèmes de surchauffe propre à brûler le poignet de ceux qui portent cette montre connectée.

basis_peak_dark_render

Période compliquée pour Intel, qui a annoncé son retrait – du moins partiel – du monde des puces mobiles, et qui revient aujourd’hui sur le devant de la scène pour un souci propre à ternir son image. Car non seulement la marque américaine rappelle ses montres connectées Basis Peak, mais elle annonce l’abandon de son support.

Concrètement, la Basis Peak, vendue jusqu’au printemps dernier, soit un peu moins de deux ans après son lancement, souffre de problèmes de surchauffe qui, d’après Intel, ne touchent que 0,2 % de ses utilisateurs, mais qui seraient néanmoins responsables de brûlures au poignet de leur propriétaire. L’Américain explique avoir tenté de résoudre le souci par la voie logicielle, mais concède « n’avoir pas pu développer une telle solution sans compromettre entièrement l’expérience utilisateur ». Une expérience qui comprenait une killer-feature, à savoir le suivi permanent du rythme cardiaque de son porteur grâce à une LED, elle-même désignée coupable des soucis de brûlures épinglés par des propriétaires de la Basis Peak.

Sur le même sujet : #corrosiongate : les connecteurs de la LG G Watch responsables de brûlures ?

Intel annonce, sur le site de Basis, rappeler les Peak, quelle que soit leur date d’achat. La marque compte rembourser l’appareil à son prix d’achat (plus de 300 dollars) et propose aux intéressés de remplir un formulaire sur son site. Une procédure davantage forcée que proposée, puisque non seulement le support de la montre prend fin dès aujourd’hui, mais d’ici le 31 décembre 2016, l’ensemble de services associés à la montre seront fermés. « Votre montre ne pourra plus se synchroniser, ce qui l’empêchera de fonctionner », indique Intel, tandis que ses clients multiplient les messages de déception sur ses réseaux sociaux.

La Peak est l’unique produit encore au catalogue de Basis Science, une société spécialisée dans les objets connectés qu’Intel a acquise en 2014 pour environ 100 millions de dollars. Est-ce à dire qu’Intel compte entièrement abandonner l’univers des wearables ? La question reste à ce jour en suspens.