Intel vient de dévoiler l’Intel Compute Card. Ne partez pas, c’est plutôt intéressant.

macgpic-1483710162-17416599166326-jpt

Si vous avez lu le dernier Canard PC Hardware (si non, allez l’acheter), vous avez certainement une meilleure vision de l’état de santé et des perspectives d’avenir d’Intel. L’entreprise américaine ne doit plus se reposer sur ses lauriers, et l’Intel Compute Card pourrait l’aider. Comment définir ce produit ? C’est une petite carte de 6 mm d’épaisseur, qui abrite un processeur Kabe Lake (la septième génération d’architecture Core), du Bluetooth, du Wi-Fi, une (petite) puce graphique, de la RAM et du stockage flash.

macgpic-1483708908-16162819660507-sc-jpt

En gros, de quoi faire tourner un PC (pour le smartphone, ce n’est pas tout à fait le SoC nécessaire). Le tout se connecte à travers de l’USB Type-C, enfin un dérivé « USB-C Extension ».

À quoi ça sert ?

Intel a conçu cette petite carte comme élément d’un système modulaire : ce n’est pas un Raspberry Pi, c’est plutôt l’inverse. C’est un produit clé en main qui pourra se glisser dans un écran, une station d’accueil… MacG l’a comparé à la carte mère du MacBook 12 pouces Retina, les deux cartes font à peu près la même taille.

macgpic-1483709390-16645176977527-sc-jpt

Dans un avenir plus ou moins proche, on pourrait donc imaginer faire évoluer les performances de son appareil électronique en changeant simplement son Intel Compute Card. Le reste serait déjà intégré à la station d’accueil : un châssis, des connectiques, des contrôleurs, une batterie (si nécessaire) et un écran.

macgpic-1483708826-16080541045335-sc-jpt

Intel a prévu une sortie au mois de juin avec plusieurs configurations. Il faudra ensuite voir si le produit est véritablement adopté par les constructeurs, puis les utilisateurs. Et ensuite, qu’Intel continue à le maintenir avec une feuille de route claire. Nous avons quelques craintes à ce sujet.