Lenovo présentait hier son Moto Z, un smartphone à la fois très fin et modulaire. Le smartphone, dédié plutôt à l’Europe, sera secondé aux États-Unis par un modèle baptisé Moto Z Force. Quelles sont les spécificités de cet appareil ?

Moto-Z-force

On ne revient pas sur le Moto Z, star de la conférence-fleuve organisée par Lenovo lors de son événement Tech World, lors de laquelle on a également pu découvrir le PHAB2 Pro, le premier smartphone intégrant la technologie Google Tango. La déclinaison Force du Moto Z, justement, ne sera pas commercialisée en Europe et restera l’apanage des États-Unis. Quelques différences sont à noter entre ces deux modèles.

Solidité et autonomie

Tous deux ont en commun leur écran de 5,5 pouces QHD et Super AMOLED, mais qui se trouve être ShatterShield sur la version Force du Moto Z, c’est-à-dire conçu en couches multiples pour lui assurer davantage de solidité, comme au Moto X Force de l’an dernier. Les deux Moto Z partagent en revanche leur SoC Snapdragon 820, leurs 4 Go de RAM et leur espace de stockage de 32 ou 64 Go (avec un port microSD), leur port USB Type-C, mais aussi leur support de modules MotoMods et leur appareil photo de 5 mégapixels en façade.

En revanche, le Moto Z Force abandonne le capteur de 13 mégapixels du Moto Z standard, et le remplace par un appareil de 21 mégapixels, avec une ouverture maintenue à f/1.8, des pixels de 1,12 micron et un système de stabilisation. De quoi faire des envieux, d’autant que la batterie du Moto Z Force est elle aussi plus généreuse, passant de 2600 mAh à 3500 mAh. En tout logique, le Force est toutefois un peu plus épais (6,99 mm au lieu de 5,2 mm) et plus lourd, pesant 163 grammes au lieu de 136 grammes. Son prix, comme celui du Moto Z standard, reste à confirmer. On sait toutefois qu’il sera l’exclusivité de l’opérateur Verizon, du moins pour commencer.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid