LG met finalement un terme aux rumeurs, encore en vogue la semaine dernière, en confirmant être en train d’élaborer son premier SoC maison. Normalement nommé Odin, ce SoC de huit cœurs s’appuierait sur la technologie big.LITTLE.

lg-odin

À l’heure où des fondeurs comme Qualcomm et MediaTek sont majoritaires sur le marché de la mobilité, LG se décide, à l’instar de Samsung par le passé, à se lancer dans la conception de processeurs maison. À notre grand regret, le Coréen n’en a pas dit plus sur ses caractéristiques.

Heureusement, des rumeurs parues précédemment sur la toile nous permettent de poser un nom sur ce futur SoC que LG aurait baptisé comme le dieu nordique « Odin ». Gravé en 28 nanomètres, ce SoC, composé de 8 cœurs divisés en deux architectures de quatre cœurs, pourrait bien exploiter la technologie big.LITTLEQuatre cœurs en Cortex-A15 à 2,2 GHz (dédiés aux applications et tâches qui nécessitent des performances), suivi de quatre autres cœurs en Cortex-A7 à 1,7 GHz (chargés de gérer les tâches moins gourmandes en ressources).

Ce mystérieux SoC maison s’appuierait en outre sur la dernière génération de puces graphiques « Rogue » avec une PowerVR Series 6. Même si nous ne pouvons pas encore confirmer le nom du GPU, il est envisageable que le PowerVR G6200 qui atteint les 80 Gflops soit adopté. Mieux que Qualcomm avec son Adreno 330 à 64 Gflops, mais toujours derrière NVIDIA avec son Tegra 4 à 96,8 Gflops.

PowerVR-G6200-_-PowerVR-Series6-MediaTek-MT8135-630x290

Toujours en phase de développement, nous imaginons qu’à terme ce SoC deviendra un des standards des terminaux d’entrée et milieu de gamme chez LG. Dans un sens, c’est un peu comme Samsung qui accorde à certains de ses Galaxy S et Galaxy Note ses Exynos 54×0 aussi basés sur du big.LITTLE. Aucune date de sortie n’a encore été annoncée, mais il n’est pas impossible qu’un LG G3 destiné aux marchés émergents voie le jour sur ce nouveau SoC maison.