LG a annoncé il y a quelques jours des nouveaux écrans OLED, dont un totalement flexible et un autre transparent. Leur taille est de 18 pouces et ils sont pour le moment à l’état de prototype, mais les vidéos mises en ligne par le coréen sont assez convaincantes.

LGD-flexible-18-OLED-2014

En 2012, le gouvernement de Corée du Sud a donné pour mission à LG de construire, d’ici 2017, des écrans OLED de 60 pouces transparents et flexibles. LG s’était alors engagé à produire des écrans de 17 pouces avant la fin 2014 pour prouver la possibilité d’une telle prouesse. La promesse a été tenue, et même dépassée, puisque LG a fait la démonstration de deux écrans de 18 pouces chacun. L’un est flexible et l’autre est transparent. Il ne reste plus qu’à additionner les deux technologies et agrandir les dalles pour livrer des télévisions flexibles et transparentes.

Dans la démonstration vidéo (en fin d’article), on peut voir la dalle flexible être courbée de manière assez franche. LG indique qu’on peut réaliser des courbes d’un rayon de 3cm sans abimer l’écran. C’est moins bon que l’écran du LG G Flex qui peut lui descendre jusqu’à 700mm, ce qui s’explique par la taille de l’écran : 6 pouces contre 18 pouces. C’est d’ailleurs l’occasion de rappeler que les écrans OLED flexibles existent déjà puisque c’est la technologie que l’on retrouve dans le LG G Flex. Nos confrères d’Anandtech avaient d’ailleurs réalisé une démonstration en sortant l’écran de la coque du téléphone. Il peut se plier en fonctionnement. En revanche, au sein du téléphone, plus rien ne bouge. C’est normal puisque c’est le seul composant réellement flexible.

Les téléphones futuristes à portée de main

Nous ne sommes donc plus très loin des téléphones transparents et flexibles comme on peut le voir régulièrement dans des films de science-fiction. Mais il semble bien que les écrans soient un peu trop en avance par rapport au reste des composants. Ils disposent déjà d’une longueur d’avance en termes de définition/résolution et maintenant de capacités physiques. À côté de cela, on a des batteries qui sont grosses pour leur capacité et qui ne sont pas prêtes d’être flexibles. Cela s’applique d’ailleurs à tous les autres composants comme le SoC et l’ensemble des circuits électroniques. En revanche, la miniaturisation permettrait dans quelques années de caser toute l’électronique en bas du smartphone, sur une bande, avec un écran transparent et flexible au-dessus. Mais pour quel usage ?

[ytpub:AxbHpXE4VM0]

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid