Propriétaire depuis l’an dernier de webOS, désormais transformé en système d’exploitation pour téléviseurs connectés, LG compte bien continuer à le porter aux yeux du grand public. Le CES sera l’occasion d’en découvrir la version 2.0.

LG webOS

Nous avions redécouvert webOS sous la bannière de LG au CES 2014, le Coréen ayant choisi la grand-messe américaine pour présenter sa première TV sous l’OS détenu par Palm puis par HP. Tandis que les restes de webOS pour mobiles prennent désormais le nom de luneOS, c’est bien de webOS 2.0 que LG compte faire la démonstration lors du CES 2015. L’objectif de la marque ? « Redonner de la simplicité à la TV », ce qui n’est pas une mince affaire, les interfaces de téléviseurs ayant généralement le don de placer dans les recoins d’une arborescence insondable les options les plus communes.

WebOS 1.0 montrait notamment un système de « cartes », l’essence même de l’OS, facilitant la navigation entre les différents menus. Avec sa 2.0, LG promet de nombreuses améliorations, à commencer par un temps de démarrage réduit de 60 %, un accès aux contenus plus fluide et la possibilité de paramétrer des chaînes favorites pour y accéder facilement. LG compte en outre sur l’intégration de services en vogue, tel l’incontournable Netflix, dont les contenus Ultra HD devraient être disponibles, mais aussi le service de VoD de Rakuten Wuaki.tv, lancé à l’automne en France. Rappelons tout de même que LG est déjà partenaire de Wuaki.tv dans le cadre de ses TV sous webOS 1.0, et qu’à ce titre, quatre films Ultra HD sont offerts aux acheteurs d’une TV webOS à la Fnac ou chez Darty (pour tout achat réalisé entre le 1er décembre et le 4 janvier, sur les références indiquées en magasin) : Forrest Gump, Star Trek, G.I. Joe: Conspiration et World War Z. LG compte en outre, pour soutenir ses téléviseurs, sur le lancement en grande pompe de séries à la Marco Polo sur Netflix, dont les images ont été tournées en 4K.