C’est la semaine des résultats financiers. Après Apple et Samsung, LG livre aujourd’hui son rapport dédié au quatrième trimestre 2014, affichant des bénéfices en légère baisse sur un trimestre et de bons scores en termes de livraisons de mobiles.

lg_logo

Si les résultats de LG Electronics à l’échelle globale sont très satisfaisants, avec 15 270 milliards de wons de revenus, soit 4,9 % de plus qu’à la même période en 2013 et 3,8 % de plus qu’au trimestre précédent, on constate que ses marges se sont réduites. On constate ici que les 275 milliards de wons de bénéfices engendrés par la marque succèdent à 465 milliards récoltés un trimestre plus tôt.

À l’échelle de sa division mobile, les résultats de LG sont un peu plus stables. La marque affiche un chiffre d’affaires de 3 780 milliards de wons (environ 3 milliards d’euros), soit une baisse de 11 % sur un trimestre, le troisième quartier 2014 ayant été particulièrement réussi, et une croissance de 5 % sur un an. Le Coréen explique ces résultats par l’intensification de la compétition sur le marché de la mobilité, mais aussi par « une demande plus faible sur le marché domestique ». En termes de ventes pures, les résultats restent toutefois satisfaisants, puisque la firme assure avoir livré 15,6 millions de smartphones au quatrième trimestre, soit 18 % de plus que l’année précédente, mais 7 % de moins qu’au troisième trimestre, porté par la sortie du G3. Elle se félicite notamment de sa conquête des USA où, en un an, ses ventes ont augmenté de 78 % pour atteindre 5,7 millions d’unités. Comme à l’échelle globale, c’est toutefois 7 % de moins qu’au trimestre précédent.

Les prévisions des analystes étaient finalement dans le juste. Au quatrième trimestre, c’est 16,8 millions de terminaux que LG avait pu livrer, contre 14,5 millions d’appareils au deuxième trimestre et 12,3 millions au premier : pour l’année 2014, la marque a livré 59,2 millions de smartphones à travers le monde. Il reste derrière les chiffres de Huawei (75 millions) et de Xiaomi (un peu plus de 60 millions) comme de Samsung et Apple, mais consolide ainsi sa place à proximité du podium. Il pourra compter sur la sortie de son G Flex 2, attendu le 30 janvier en Corée, pour gonfler ses résultats du premier trimestre 2015.