Le tout nouveau LG G4 est le premier appareil à intégrer le Snapdragon 808 de Qualcomm. Les premiers tests soutenus de performances viennent de tomber : le Snapdragon 808 est, dans certains cas, plus performant que le Snapdragon 810.

Snapdragon Qualcomm

Lors de notre prise en main du LG G4, nous avons pu relever rapidement les performances du terminal avec plusieurs benchmarks. Les résultats bruts étaient assez décevants puisque le LG G4 se plaçait derrière les LG G Flex 2 et HTC One M9, tous deux équipés d’un Snapdragon 810. Nous n’avions pas pu, par manque de temps, réaliser un test soutenu pour vérifier la tenue des performances dans le temps, sur une session de 15 ou 30 minutes de jeux par exemple.

Nos confrères du site Arstechnica, actuellement en train de tester le téléphone, ont pu réaliser un de ces tests. Ils ont ainsi lancé le même test que la semaine dernière, qui avait mis en exergue les problèmes de chauffe et de trotthling (baisse des fréquences) du Snapdragon 810. Pour rappel, il s’agit de faire tourner une version spéciale de GeekBench pendant 15 minutes qui fait travailler seulement deux cœurs afin d’analyser les baisses de fréquence du CPU et donc une éventuelle baisse des performances, ce que l’on appelle le throttling.

Snapdragon-808-throttling

Le LG G4 a ainsi été comparé au LG G Flex 2, au Samsung Galaxy S6 et au Galaxy Note 4. La première très bonne surprise vient de la comparaison avec le G Flex 2. Alors que ce dernier passe la plupart de son temps aux alentours des 1 GHz, le Snapdragon 808 du G4 maintient une fréquence de fonctionnement largement plus élevée, se permettant d’atteindre 1,8 GHz (sa fréquence maximale) en fin de test, là où le Snapdragon 810 s’échoue à 900 MHz. De plus, le Snapdragon 808 utilise rarement les Cortex-A53 pour « reposer » les Cortex-A57 alors que le Snapdragon 810 – dans le LG G Flex 2 – utilise bien plus cette technique, ce qui fait chuter les performances. La comparaison avec le Snapdragon 805 du Galaxy Note 4 fait en revanche mal au Snapdragon 808 puisque le SoC présent dans le terminal de Samsung conserve une fréquence de fonctionnement très élevée pendant une bonne partie du test. Face à l’Exynos 7420 du Galaxy S6, le Snapdragon 808 se débrouille plutôt bien, mais reste moins performant.

Snapdragon-808-throttling 2

Nos confrères ont ensuite réalisé un autre test intéressant : ils ont comparé le score GeekBench des deux téléphones lorsqu’ils étaient froids puis chauds. Le score est à peu près similaire sur le LG G4 dans les deux cas. En revanche, le score du LG G Flex 2 chaud chute environ de moitié, et se place alors largement derrière le LG G4 (même chaud) en termes de performances. Le Snapdragon 808 semble donc moins sujet à une chauffe trop élevée qui lui force à baisser ses fréquences de fonctionnement.

On peut donc en conclure, pour le moment, que le Snapdragon 808 – tel qu’intégré dans le LG G4 – est plus performant que le Snapdragon 810 lors d’un usage intensif de la partie processeur. Il faudra vérifier ce comportement dans les jeux, puisque l’Adreno 418 semble toutefois largement moins performant que l’Adreno 430 du Snapdragon 810. Il faudra aussi analyser le comportement des Snapdragon 808 et 810 au sein d’autres smartphones, avec un design légèrement différent qui pourrait permettre d’améliorer le refroidissement et les performances. Il est en effet possible que LG ait particulièrement soigné le design du LG G4 pour donner le meilleur du Snapdragon 808.

Snapdragon 808 GeekBench