Selon certaines sources coréennes, LG s’apprêterait à présenter le successeur du LG V10. Celui-ci arriverait donc moins d’un an après son prédécesseur, réduisant encore un peu plus les cycles de vie habituels des smartphones.

c_CES-FrAndroid-DSC08447

En 2015, LG innovait légèrement en lançant le LG V10, un smartphone haut de gamme à la hauteur du LG G4, mais doté d’un bandeau d’affichage supplémentaire situé au-dessus de l’écran. Cette gamme novatrice devrait perdurer avec un second représentant à venir cette année.

Le nom de cette phablette n’est pas encore officiellement fixé, mais d’aucuns croient savoir que le constructeur sud-coréen opterait pour une itération par pas de 10 pour la numérotation, ce qui donnerait donc « LG V20 », et non V11. En outre, celui-ci pourrait arriver moins tardivement que le V10 à son époque.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du LG V10, celui que l’on ne verra jamais

Une sortie avancée

Selon les sources d’ETNews, LG pourrait dévoiler son V20 dès le début du mois de septembre. Il n’est pas aberrant d’imaginer que cette phablette puisse être dévoilée dans le cadre de l’IFA, le salon dédié aux nouvelles technologies qui se tiendra à Berlin du 2 au 7 septembre.

Pour mémoire, le V10 avait pour sa part vu le jour en octobre, soit un mois plus tard. Cette fenêtre de sortie est cependant difficile pour les constructeurs, en partie en raison du lancement des nouveaux produits d’Apple, généralement présentés en septembre ou en octobre et commercialisés peu de temps après.

Un schéma se dessine

L’arrivée de la firme de Cupertino sur le marché des phablettes avec son iPhone « Plus » semble d’ailleurs avoir notablement impacté l’écosystème, puisque le V20 n’est pas le seul smartphone à être présenté de bonne heure. Samsung a également avancé la date de présentation de son nouveau Galaxy Note, fixée cette année début août au lieu de début septembre.

Concurrence oblige, les constructeurs tentent de réduire le cycle de vie de leurs smartphones afin de les sortir chaque année un peu plus tôt. Ils restent néanmoins tributaires des fabricants de composants…