LG Display, une branche du groupe LG, a dévoilé un écran OLED de 65 pouces capable de littéralement s’enrouler dans sa base.

Cela fait plusieurs années que l’industrie de la TV fantasme sur les écrans flexibles, LG Display a déjà fait de nombreuses démonstrations de ses avancées. Pour le CES 2018, le groupe coréen dévoile une TV OLED de 65 pouces en définition 4K, comme celle que l’on peut avoir aujourd’hui chez soi, à l’exception près que cette dernière peut littéralement s’enrouler dans sa base. À l’image d’une TV qui disparaît dans le meuble TV quand on l’éteint.

Équipée d’un écran flexible, ce téléviseur devrait être commercialisé par LG pour 2020, auprès des professionnels dans un premier temps. La date de commercialisation était déjà connue, c’est l’un des derniers prototypes qui a été dévoilé au CES. Ces téléviseurs seront fabriqués dans l’usine OLED P10 de Pangu, en Corée du Sud. Concrétisation d’un investissement de 8 milliards de dollars, elle devrait être opérationnelle cette année.

C’est une première étape nécessaire avant d’imaginer l’arrivée de ces TV dans nos salons, si le grand public y trouve un intérêt. Évidemment, c’est un réel gain de place, mais c’est aussi esthétique : un écran noir de 65 pouces ne passe jamais inaperçu sur un mur blanc. Néanmoins, il faudra s’attendre à des prix très élevés. Par exemple, cette première TV réservée aux professionnelles serait vendue à environ 20 000 dollars (18 000 euros).

Quoi qu’il en soit, les écrans flexibles ne sont pas une nouveauté, mais l’arrivée d’un écran de ce type sur le marché restera une étape marquante. D’autant plus que LG avait déjà dévoilé le modèle Signature l’année dernière, une TV qui se fond sur un mur et qui pouvait devenir incurvée à la demande.

Plus tôt dans la semaine, LG Electronics avait annoncé un écran de 88 pouces OLED avec une définition 8K. Deux annonces qui proviennent de deux structures différentes, l’écran enroulable ne sera visible que sur le stand de LG Display.