Introduction

Enfin un test du LG Optimus Black – P970, l’un des derniers modèles de la marque, présenté lors du Mobile World Congress 2011 et déjà présent chez de nombreux opérateurs. Un modèle moins performants que l’Optimus 2X ou le 3D, mais qui réserve de bien belles surprises et qui vise un très large public.

Ce smartphone au design sobre, propose un bel écran de 4” d’une belle luminosité, un capteur de 5 mégapixels capable d’enregistrer des vidéos en 720p et toute la connectique sans fil à laquelle on peut s’attendre sur un modèle de cette gamme.

Disposant de la version Android 2.2.2 (FroYo – mise à jour vers Gingerbread prévue rapidement), faisons le tour, ensemble de ce modèle LG haut de gamme.

Plan :

1] Présentation du téléphone

1.1] La boîte

Le téléphone ainsi que ses quelques accessoires sont enfermés dans une jolie boîte noire protégeant confortablement ce joyau. La boîte se referme via un système aimenté, qui évitera d’utiliser couteau ou ciseau pour ouvrir la boîte, au risque de l’abîmer.

On retrouve à l’intérieur :

  • Le téléphone
  • Le chargeur secteur (à brancher sur le câble microUSB)
  • Un câble microUSB
  • Un kit main libre
  • Le guide de prise en main rapide

1.2] Les caractéristiques techniques

ModèleLG Optimus Black
Version et interfaceAndroid FroYo (2.2) - mise à jour prévue vers Gingerbread (2.3)

+ couche constructeur Optimus UI 2.0
Ecran4,0 pouces
Résolution800 x 480 pixels (WVGA)
TechnologieNOVA (IPS LCD),
capacitif et multitouch 5 points
Gorilla GlassOui
Processeur (CPU)Texas Instruments OMAP 3630 (ARM Cortex A8) cadencé à 1 GHz
Chipset graphique (GPU)PowerVR SGX530
Mémoire RAM512 Mo
Mémoire Interne2 Go (1 Go pour l'utilisateur)
Support microSDOui, jusqu'à 32Go
APN / Caméra5 mégapixels + flash et autofocus
Webcam (caméra frontale)Oui, 2 mégapixels
Vidéo720p à 30 fps
Wi-FiOui, b/g/n
Boussole/GPSOui / Oui
BluetoothOui, 2.1 (avec A2DP et EDR)
RéseauxHSDPA 7.2 Mbps
HSUPA 5.76 Mbps
DLNAOui
NFC (Near Field Communication)Non
Accéléromètre / GyroscopeOui / Non
Capteur de proximité et luminositéOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Un port micro-USB / HDMIOui / Non
Tuner FM (Radio)Oui, stéréo
avec RDS
Support DivXOui
Formats vidéos supportésMP4/DivX/Xvid/H.264/H.263/WMV
Formats audio supportésMP3/WAV/WMA/eAAC+
Batterie1 500 mAh
Dimensions122 x 64 x 9.2 mm
Poids109 grammes
DAS1,27 W/kg

2] Le tour du propriétaire

2.2] Aspect général

L’apparence du LG Optimus Black est sobre, tout vétu de couleurs sombres : noir en façade et gris anthracite sur le dos. Plutôt fin, comparé aux autres produits de la marque, il n’atteint cependant pas la finesse du Samsung Galaxy S II.

Disposant d’un large écran avec une diagonale de 4 pouces (environ 10,16 cm), les abords de l’appareil sont légèrement de biais. D’un poids de 107 grammes pour des dimensions de 122 x 64 x 9.2 mm.

Sur le haut de l’écran on aperçoit le logo LG situé à droite de la caméra frontale de 2 mégapixels. Sur le bas, on devine les quatre boutons tactiles d’Android : Menu, Accueil (Home), Retour et Recherche.


Ce téléphone est léger par sa taille, bien que son poids et sa finesse n’atteignent pas ceux du S II roi dans ce domaine (dont LG essayait pourtant de vanter les mérites). En réalité, le fameux téléphone phare de la concurrence n’est plus épais que sur une petite partie, là où l’Optimus Black se contente d’une épaisseur constante sur la totalité de l’appareil. Cependant, l’effet de fragilité se fait moins ressentir que sur le modèle de Samsung. Les finitions sont bien là, les matériaux semblent bons. Il ne faut pas oublier également que ces deux smartphones ne visent pas la même clientèle (moyen contre haut de gamme), ce qui est un critère important.

L’appareil sur son dos est légèrement bombé. L’appareil est donc plus épais en son centre que sur les abords de ce dernier.
Le dos de l’appareil, noir, contient un haut-parleur, l’appareil photo de 5 mégapixels (photos de 2592 x 1944 pixels) et un flash LED et autofocus.

Les plastiques utilisés semblent de qualité et ne se laissent pas salir facilement par les traces de doigts, ce qui satisfera à la fois les personnes qui ne sont pas toujours soigneuses et les plus maniaques.

Sur la face avant, une bordure noire de 0,3 mm sépare l’écran et le bord du téléphone. Ce bord passe à 1,5 cm en haut et en bas.

2.3] Face avant

Passons maintenant en revue les différents éléments de ce smartphone.

Sur le haut, il possède une caméra frontale de 2 mégapixels. Comme toutes les autres caméras frontales mises à disposition sur nos smartphones, cette caméra ne sera utile que pour faire du chat vidéo ou des clichés rapides de soi 🙂 En mode position frontale, l’application fournie pour la gestion de l’appareil photo vous proposera un zoom optique efficace même sur ce capteur. Le haut parleur se situe sur l’encoche plus fine, à la limite du bord de l’écran sur le haut. Moins d’1 mm pour ce haut parleur… rassurez vous lors du conversation téléphonique, le rendu est bonne qualité !

Sur le bas de l’écran les 4 boutons tactiles standards.

Il présente quatre boutons tactiles rétro-éclairés, dès lors que l’écran est allumé. L’intensité du rétro-éclairage est fonction de celle de l’écran.

2.4] Les tranches

Sur le dessus, la prise jack 3,5 mm pour brancher vos écouteurs favoris, le connecteur micro-USB et le bouton ON/OFF. Le dépassement de ce bouton par rapport à la coque est très subtile, 1mm.

Personnellement, je n’ai pas apprécié la position de ce bouton et son ergonomie, demandant un gymnastique des doigts pour, par exemple, mettre en veille l’appareil rapidement. Il aurait certainement été plus appréciable, qu’il soit plus épais et se trouve sur le coté.

Sur le coté gauche, vous retrouverez le bouton volume ainsi qu’un bouton marqué du signe “G”, qui d’après le manuel utilisateur permet d’activer des actions gestuelles sans avoir à toucher à l’écran. Par exemple, vous pourrez en appuyant sur ce bouton et en inclinant le smartphone sur la droite ou la gauche faire défiler les différents écrans du bureau (également appelé launcher ou homescreen). L’utilité semble au premier abord très subtile. Mais dans les paramètres, vous pourrez par exemple définir en définir d’autres comme le défilement une page web sur l’inclinaison haut/bas du smartphone, sans avoir à toucher la touche.

Je vous invite par ailleurs consulter cette vidéo que nous avions réalisé lors du MWC, il y a quelques mois.

2.5] Face arrière

L’arrière du téléphone est composé comme indiqué plus haut du capteur photo 5 mégapixels et de son flash LED. Pas d’effet glossy sur la coque. Un gris anthracite des plus sobre. La capture vidéo se limitera à du 720p maximum.

Sur le bas de l’écran seront présent un deuxième haut-parleur celui dédié à émettre un son plus puissant que celui présent en frontal, pour écouter la musique, faire partager sa conversation téléphonique…
Le son est vraiment de bonne qualité. Notamment lors d’une visualisation de vidéo, l’application du filtre Dolby proposé dans l’application apportera un son plus proche de la réalité, notamment dans les graves.

En dessous de la coque, qui se soulève depuis une encoche placée sur le bas du téléphone, on trouvera les emplacements pour la batterie, la carte SIM et la carte microSD-HC (supportant jusqu’à 32 Go).

Du coté de la puce GPS, peu de chose à dire. Le fix en intérieur a été fait en moins de 10 secondes. Une température de 32° et son utilisation pendant 10 minutes n’a pas semblé amputer la batterie (vérification effectuée grâce à l’application GPS Status).

Un Nexus S sur le LG Optimus Black

A gauche : le LG Optimus Black (P970)
A droite : le Samsung Galaxy Ace (GT-5830)

3] L’écran

L’écran de ce LG Optimus Black (P970) dispose d’un écran Nova, connu pour consommer moins d’énergie qu’un écran AMOLED. Il est dit également que cet écran est plus lumineux (700 nits) et dispose d’un contraste plus important que ce qui peut être fourni avec un AMOLED.

A l’usage l’écran, avec une configuration pour une luminosité  à la moitié de sa possibilité, est vraiment bon. Les images et vidéos ont un bon rendu des couleurs. Un test avec screenTest entre un Nexus S affiche la différence.

A gauche : le Google Nexus S
A droite : le LG Optimus Black

Cette technologie d’écran encore peu répandue se différencie réellement sur ses blancs, qui se rapprochent beaucoup plus de la réalité.

A gauche Nexus S, à droite LG Optimus Black

D’une manière générale, à même luminosité, l’écran du LG est beaucoup plus clinquant que celui du Nexus S.

L’écran est multitouch jusqu’à 5 points d’après l’application de test Multitouch Tester de the511plus

A l’usage l’écran n’a pas semblé souffrir du phénomène des traces de doigts, dans le sens où il n’a pas fallu le nettoyer toutes les 5 minutes, traces de doigts rendant la visibilité de l’écran limite. Donc un bon point pour ce modèle de LG !

4] Couche constructeur

Tout comme TouchWiz (couche de Samsung), on trouvera 4 grandes icônes sur le launcher qui contient par défaut 7 écrans virtuels, pour mettre en place vos nombreux widgets.
Le déplacement dans la liste des applications sera vertical. Les applications installées se trouveront en bas de liste dans une zone nommée Téléchargement. Je regrette ce fonctionnement, qui met en premier dans la liste, les applications préinstallées, et pas forcément celles que j’utilise le plus couramment.

La similitude avec TouchWiz de Samsung (à droite) est flagrante

De nombreuses fonctionnalités sont reprises, comme le pitch-to-zoom (pincer pour zoomer) pour afficher l’ensemble des bureaux et passer de l’un à l’autre facilement. C’est à se demander si LG n’a pas acheté la solution ou son exploitation à Samsung. Les deux entreprises étant du même pays, les inspirations ont dû être identiques.

Pour la présentation de cette partie nous aurions pu reprendre mot pour mot notre test du Samsung Galaxy S2.

Par défaut le lanceur d’application affichera les applications les unes sous les autres, en positionnant à la fin les applications que vous avez installé. En premier s’afficheront dans la liste, les applications préinstallées. Cet affichage n’est pas adapté.

Heureusement, une fois le lanceur d’application ouvet, en appuyant sur le bouton tactile Menu vous pourrez le modifier en sélectionnant une liste horizontale ou par liste (comme dans l’application contacts, où les applications seront classées par ordre alphabétique).

4.1] Barre de notification modifiée

L’écran des notifications affiche 5 icônes sur le dessus, permettant d’allumer/éteindre le WiFi, le Bluetooth, le GPS, le son (passage en vibreur si activé) et enlever la rotation automatique.

4.2] L’écran de verrouillage

L’écran de verrouillage change du standard Android puisqu’il s’agit d’un fond d’écran à faire glisser vers le haut. Certaines informations sont affichées comme l’heure, le jour ou bien encore les alarmes actives et l’état du GSM, les appels manqués…

4.3] Le clavier

Le clavier fourni dans le LG-P970 n’est pas le clavier standard : ce dernier ne m’a pas du tout convaincu. Nommé Clavier LG, la saisie est parfois hasardeuse et les propositions syntaxiques relèvent parfois de l’incompréhensible.
Le rendu haptique est également assez moyen.

Ce clavier possède plusieurs options comme celles de pouvoir être affichée au format T9 (sans pourtant proposer la prédiction d’un véritable clavier T9), la possibilité de passer d’un toucher d’un clavier qwerty à azerty même en cours de frappe, ce qui génère quelques erreurs… Le clavier a vraiment été un point noir lors de ce test : ce comportement vraiment mal comparé à bien d’autres smartphones, toute marque confondue.

5] Les applications

LG fournit plusieurs applications nativement comme :

  • Polaris Office afin de lire les documents de la suite bureautique Microsoft Office et les PDF
  • RemoteCall qui vous permettra d’être mis en relation avec un conseiller LG afin que ce dernier vous aide dans l’utilisation de votre smartphone
  • martshare transforme votre smartphone en télécommande DLNA. Ainsi au lancement de l’application tous les matériels supportant cette norme vous seront proposés et vous aurez alors la possibilité d’envoyer la lecture d’un fichier d’un périphérique à l’autre. Dommage, qu’il ne soit pas possible d’envoyer la lecture de son smartphone vers un périphérique ou inversement
  • Quoi de neuf est une application qui vous synthétise en un seul écran les dernières communications téléphoniques que vous avez pu avoir ou encore les derniers message Facebook et Twitter
  • Les applications Facebook et Twitter sont ici à la sauce LG : rien d’extraordinaire, seul le titre de l’application change. Reste à savoir si elles suivent les mêmes fréquences de mises à jour que les applications officielles des deux sites
  • L’application de téléphonie a été revue graphiquement, mais conserve les mêmes fonctionnalités qu’une version Android standard.

En fonctionnement, la qualité d’écoute est très bonne et le correspondant ne semble pas souffrir d’un quelconque problème à nous entendre.

L’application contact est en fait incluse dans l’application téléphonie. Sous forme d’un onglet de l’application téléphonie vous aurez la possibilité de faire une recherche manuelle en saisissant les premiers caractères du nom recherché.
Comme sur les applications Contacts, la zone à droite permettra de faire défiler les contacts rapidement en sélectionnant la première lettre. Petit bémol, dans ce cas, la zone de saisie permettant la recherche disparait.

Compatibilité Divx
Ce smartphone est certifié DivxHD autorisant la lecture de vidéo Divx en 720p. Nous n’avons pas pu réaliser tous les tests désirés cependant le chargement d’un divx (non HD) de 720p ne prend pas plus de 3 secondes et se déplacer dans le film ne provoque pas le moindre blocage ou ralentissement dans la lecture.

Radio Tuner
Le Black propose également un tuner FM ainsi que l’application associée Radio FM. Une fois le kit main libre branché vous pourrez faire une recherche automatique des stations ou une recherche manuelle. Chaque station sera alors enregistrée afin que vous puissiez les réutiliser ultérieurement. La qualité de réception est plutôt bonne ainsi que le nombre de stations trouvées.

LG App Advisor
LG ne propose pas son propre market mais une application d’applications recommandées. Cette application affichera 10 applications choisies par LG. Malheureusement rien n’est dit sur les critères de sélection. Un descriptif de l’application (pas forcément en français), la note moyenne sur le market et un bouton vous permettant de lancer l’Android Market sur la fiche de l’application.

LG PC Suite
LG fournit une application LG PC Suite qui permet de synchroniser son smartphone avec son PC sous Windows (L’application est fournie sur la carte mémoire fournit avec l’appareil 2Go ou il suffira de la télécharger sur le site du constructeur. La connexion au PC via bluetooth ne sera pas possible comme la synchronisation de l’agenda). http://www.lg.com/fr/telephonie-mobile/LG_PC_suite/index.jsp

6] Téléphonie

Eh oui ! Trop souvent oublié notre smartphone sert également à téléphoner !
Au niveau de son débit d’absorption spécifique, la qualité n’est pas des plus terribles. Alors que le Galaxy SII propose 0,338 W/kg, le HTC desire 0,752 le LG Optimus Black affiche ici un score 1,270 W/Kg (la limitation européenne est de 2W/Kg).

7] Internet et connexion

La puce WiFi est plus performante que celle d’un Nexus S. Avec un test réalisé avec Wifi Analyzer installé sur les deux machines, connecté au même réseau et dans les mêmes conditions, le LG Optimus Black détectait plus de réseaux que le Nexus S (quasiment 40% de plus). Le navigateur est le même que celui fourni en standard dans Android. Rien à noter de ce coté là.

Flash Player d’Adobe est installé par défaut sur le LG Optimus Black et l’affichage des pages Web semblait réellement rapide et efficace (notamment sur les sites contenant des composants flash).

8] Appareil photo et vidéo

LG propose dans ce LG Optimus Black (P-970) un capteur dorsal de 5 mégapixels et frontal de 2 mégapixels. Les photos sont correctes mais sans plus. Les couleurs semblent perdre de leur chaleur et la luminosité est souvent trop forte. Vous aurez la possibilité de réaliser des zooms depuis les deux capteurs dans des résolutions maximale de 2592 x 1944 pixels et 1600 x 1200 pixels. Pour les vidéos, nous irons jusqu’au 1280 x 720 pixels pour la caméra dorsale et 640 x 480 pixels pour la frontale.


Quelques clichés ci-dessous avec la caméra frontale et la caméra dorsale.

De nombreuses vous seront proposées pour les prises de vue depuis chacune des caméras : taille, balance des blancs, effets de couleur, ISO…

Ci-dessus : prise de vue avec un Nexus S…

La même avec le LG P970

Prise de vue vidéo :


8] Performances et autonomie

8.1] Benchmarks

Les résultats de quelques benchmarks montrent que le Black n’est pas un foudre de guerre comparé à d’autres modèles disponibles sur le marché, mais répond très bien à ce qu’on lui demande de faire pour de la 3D ou de la bureautique. Il a la même cadence qu’un Nexus S par exemple.
Les tests sont réalisés bien entendu sur un smartphone disposant de la rom d’origine, sans overclock 🙂
Résultats :
Quadrant : 1248

SmartBench : 732 (productivité), 1622 pour les jeux

BenchmarkPi : 1476 (471 GS2)

8.2] Autonomie

Après avoir joué un scénario bien défini pendant 45 minutes, la batterie avait perdu 10% (lecture d’une vidéo divx de 9 minutes, GSM uniquement, puis wifi, lecture de 3 morceaux MP3 de 3.30 minutes chacun, consultation de 3 articles de pages web, téléchargement d’un fichier de 7Mo en 3G, utilisation de Google Maps avec affichage des monuments en 3D pendants 1 minute, et 5 minutes de lecture radio).
D’après nos calculs, le smartphone pourrait par exemple vous apporter 7 heures de lecture vidéo avant de tomber dans les bras de Morphée !
En utilisation journalière (3G constante), ce LG Optimus demandait une charge après 15 heures de travail.

Points positifs :

  • Ecran
  • Légèreté / Finesse
  • Certification DivX
  • Support DLNA
  • Caméra frontale 2 mégapixels
  • Radio Tuner
  • Autonomie

Points négatifs :

  • Un clavier à l’efficacité perfectible (mais qui pourra être changé via l’Android Market)
  • Mémoire microSD indispensable (carte 2 Go fournie)
  • DAS élevé

Note finale : 15/20

Ce smartphone doit être comparé aux appareils disposant du même processeur et dans ce cas, l’appareil est un bon produit !

Le smartphone dispose nativement d’une riche bibliothèque logicielle et l’apport de la couche constructeur, excepté pour le clavier, est à signaler positivement.

Ce smartphone vise le grand public en fournissant la base de tous les services disponibles aujourd’hui sur un smartphone, dans une qualité plus qu’acceptable.