MediaTek vient de s’associer avec Opera pour proposer Opera Max par défaut sur ses SoC 4G MT6752 et MT6732. Cette application permet de réduire jusqu’à 50 % la consommation de données sur Internet grâce à un mécanisme qui compresse tout ce qui passe par le modem.

opera-max

Opera Max est une application disponible sur le Play Store et qui est compatible avec de nombreux terminaux. Son objectif est de réduire de manière drastique la consommation de données 3G/4G en compressant les images, vidéos, mais aussi les pages web standards à la volée. C’est en fait le même fonctionnement que le navigateur Opera, mais la réduction de transmission de données peut s’appliquer à toutes les applications Android : Chrome, Vimeo ou même YouTube. Par exemple, une vidéo de 10 Mo pourra peser, au final, 3 Mo. Aucune magie n’est utilisée par Opera : les requêtes passent par les serveurs de l’entreprise pour être compressées avant d’être renvoyées vers le terminal. Bonne nouvelle : MediaTek va intégrer cette technologie au sein des futurs SoC MT6752 et MT6732 qui sont compatibles avec les réseaux 4G.

Sur le site d’Opera, on peut trouver l’annonce conjointe de MediaTek et de la société norvégienne. Toutefois, quelques détails restent en suspens. Si le communiqué de presse indique que la solution Opera Max sera intégrée aux deux SoC de MediaTek, on ne sait pas si les constructeurs de smartphones auront le choix d’activer ou non cette fonctionnalité et si l’utilisateur final pourra, dans les réglages de son smartphone, activer ou non Opera Max. Une autre possibilité (moins séduisante) serait la présence par défaut de l’application Opera Max sur les terminaux.

Quelle que soit la mise en place de la solution, c’est une bonne nouvelle pour les futurs smartphones 4G 64 bits qui seront vendus aux alentours de 200 euros et qui devraient massivement adopter les deux puces de MediaTek pour moins consommer de données. Pour rappel, les MT6752 et MT6732 se basent sur les cœurs Cortex-A53 d’ARM (en octocore pour le premier et quadcore pour le second) compatibles avec le jeu d’instruction ARMv8 64 bits et bien sûr les réseaux 4G (catégorie 4 à 150 Mbps). La puissance graphique devrait quant à elle connaître une évolution significative avec l’utilisation d’un Mali-T760. Les deux puces sont attendues pour apparaître dans les smartphones vers la fin de l’année, voire début 2015.