MediaTek vient d’annoncer toute une nouvelle gamme de puces mobiles. Leurs noms : les Helio P et Helio X. Parmi eux, le Helio X10 est le SoC le plus puissant qui se destine aux terminaux haut de gamme avec les smartphones, tablettes mais aussi les Chromebooks.

MediaTek (1 sur 4)

MediaTek a réalisé un évènement en marge du MWC pour annoncer de nombreuses nouvelles puces et une nouvelle gamme de SoC. Il faut donc faire connaissance avec les gammes Helio P et Helio X qui se destinent respectivement aux segments milieu et haut de gamme des terminaux mobiles. Cette nouvelle terminologie devrait aider le consommateur à ne pas se perdre parmi les nombreuses références existantes chez MediaTek.

MediaTek (2 sur 10)

Helio X10 : un quad-core hautes performances

Pour inaugurer ces deux nouvelles gammes, MediaTek a dévoilé l’Helio X10, le plus puissant des puces du Taïwanais. On trouve ainsi huit cœurs Cortex-A53 couplés à la technologie maison CorePilot reposant sur le fonctionnement big.LITTLE d’ARM pour faire cohabiter les huit cœurs de manière efficace. Le SoC utilise de la LPDDR3 en dual-channel à 933 MHz La partie GPU est prise en charge par le PowerVR G6200 d’Imagination Technologies et est capable d’enregistrer des vidéos UHD (4K) à 30 images par seconde. Enfin, la puce est gravée en 28nm.

MediaTek (3 sur 10)

Le SoC dispose d’un processeur d’affichage capable de prendre en charge les dalle 120 Hz. Un écran de ce type rafraîchit l’image affichée 120 fois par seconde, contrairement à 60 fois par seconde pour un écran traditionnel. Cela permet de fluidifier l’affichage, que ce soit dans l’interface en général, dans les vidéos ou même dans les jeux. Nous avons pu tester la fonctionnalité sur un prototype dans l’interface d’Android et sur Google Maps. Le résultat est vraiment bluffant. Mais un tel affichage est gourmand en énergie et en puissance GPU. Dans les jeux, il sera inutile d’espérer profiter d’un titre 3D gourmand à 120 Hz (donc 120 FPS) avant quelques années sur une puce MediaTek. Même le Tegra K1 de Nvidia en serait incapable.

MediaTek (5 sur 10)

Le Helio X10 est également compatible avec les technologies maison MiraVision (des algorithmes pour améliorer la qualité de l’image), Instant Focus (une mise au point à détection de phase comme sur le futur Sony Exmor RS IMX230) ou encore le Super Slow Motion à 480 images par seconde. A ce propos, nous avons eu la confirmation que ce mode n’est pas capable d’enregistrer les vidéos Full HD à 480 images par seconde. A la place, l’appareil photo capture les vidéos en 120 images par seconde et recrée – de manière logicielle – 3 images pour chaque frame à l’aide de la technique bien connue dans le domaine du motion compensation. Dans les faits, c’est donc un mode slow motion à 120 images par seconde. La puce supporte également la lecture et l’enregistrement des vidéos UHD / 4K à 30 images par seconde avec le codec HEVC / H.265.

MediaTek (10 sur 10)

MediaTek dans les Chromebook ?

Selon nos confrères du site PCWorld qui ont pu interviewer Kevin Jou, vice président de MediaTek, le SoC Helio X10 de MediaTek est compatible avec Chrome OS et pourrait bien se retrouver dans un Chromebook. Toutefois, à notre connaissance, aucun projet de la sorte n’est actuellement dans les cartons des constructeurs. Au niveau des performances, MediaTek place son SoC au niveau du Snapdragon 810 de Qualcomm et de l’Exynos 5433 de Samsung. Pas très étonnant vu l’architecture utilisée. Seule inconnue : le GPU intégré dans le SoC pour les calculs 3D.

MediaTek (4 sur 10)

Des Cortex-A72 et le 20nm au programme

MediaTek a rapidement abordé le futur de la famille Helio X. La conception de SoC basés sur les nouveaux cœurs Cortex-A72 est bien prévu, avec un nouveau scheduler CorePilot 2.0 pour gérer l’OpenCL avec la possibilité pour le CPU et le GPU de travailler sur la même tâche. L’algorithme MiraVision passera en version Plus pour être amélioré. MediaTek prévoit aussi sa 3e génération de modem de catégorie 6 (300 / 50 Mbps avec l’agrégation de deux porteuses) compatible dans le monde entier pour 2015. Enfin, MediaTek a abordé la gravure en 20nm pour les futures puces. Une manière cachée d’annoncer que le Helio X10 est finalement gravé en 28nm ? Peut-être. Toutes ces technologies arriveront au cours de l’année 2015.

MediaTek (6 sur 10)

MT8173 : du Cortex-A72 pour les tablettes d’entrée de gamme

MediaTek a profité de l’événement pour annoncer le MT8173. Avec ses deux cœurs Cortex-A72 cadencés à 2,4 GHz et ses deux cœurs Cortex-A53, le Taïwanais compte proposer une puce 64 bits quad-core pour les tablettes qui viendrait succéder à l’actuel MT8125 que l’on retrouve dans de nombreuses tablettes. Pour la partie GPU, MediaTek a fait confiance à Imagination Technologies et son GX6250. L’ensemble est compatible OpenCL avec l’architecture CorePilot 2.0 La puce peut enregistrer de la vidéo UHD / 4K en HEVC / H.265 et lire des vidéos UHD / 4K en VP9. Le MT8173 supporte les écrans 120 Hz mais en Full HD seulement ou 60 Hz en WQXGA (2560 x 1600 pixels).

MediaTek (7 sur 10)

MT6753 : une puce octa-core 64 bits 4G

On avait déjà repéré le MT6753 dans une roadmap en fuite en octobre dernier. Comme prévu, c’est un SoC octa-core Cortex-A53 cadencé à 1,5 GHz et épaulé par un Mali-T720. Il se destine aux smartphones d’entrée de gamme mais ne laisse pas de côté les réseaux cellulaires puisqu’il supporte la 4G de catégorie 4. Le vidéos Full HD seront lues en HEVC / H.265 et enregistrée en H.264 à 30 images par seconde. Contrairement aux informations que nous avions récupérées à l’automne, la puce est capable de supporter un capteur principal d’une définition de 16 mégapixels. Ce SoC devrait être très rapidement disponible dans des appareils puisque certains partenaires seraient prêts à commercialiser leurs terminaux au 2e trimestre 2015.