La semaine dernière, MediaTek avait dévoilé l’Helio X20 à ses partenaires, un SoC doté d’un processeur intégrant 10 cœurs, du jamais vu sur mobile. De plus amples détails viennent d’être dévoilés sur l’architecture du Helio X20 qui est totalement inédite dans l’univers mobile.

Helio X20 tri cluster

Lors de la première présentation de MediaTek du Helio X20 (anciennement connu sous le nom de MT6797), peu de détails avaient filtré. On savait que le processeur était équipé de 10 cœurs et notamment des Cortex-A72, mais on se doutait que des petits Cortex-A53, moins performants et moins gourmands en énergie, se cachaient quelque part. De nouvelles photos de l’évènement ont filtré et elles permettent d’en savoir plus. Ainsi, on trouvera seulement deux cœurs Cortex-A72 dans le Helio X20, cadencés à 2,5 GHz. Ces deux cœurs hautes performances seront assistés par deux groupes de quatre cœurs Cortex-A53.

2 + 4 + 4 = 10

Le premier groupe est composé de quatre Cortex-A53 cadencés à 2 GHz tandis que le second groupe se contente d’une fréquence de fonctionnement de 1,4 GHz. On aura donc trois groupes de cœurs, chacun disposant de sa propre mémoire cache L2 et tous reliés entre eux par un protocole de cohérence de cache baptisé MediaTek Coherence Interconnect (MCSI). Il est possible que MediaTek utilise le nouveau CoreLink CCI-500 d’ARM qui permet justement de connecter jusqu’à 4 clusters entre eux contre 2 habituellement. Enfin, MediaTek utilise un bus mémoire d’une largeur de 128 bits.

CorePilote 3.0 : le support du tri-cluster

Nous avons donc la réponse de la signification du nouveau CorePilot en version 3.0. La version 1.0 était l’implémentation de l’architecture big.LITTLE d’ARM permettant de faire fonctionner tous les cœurs en même temps ou séparément, selon le niveau de charge du système. La version 2.0 avait introduit le même mécanisme, pour permettre au CPU et au GPU de travailler ensemble sur la même tâche. La version 3.0 permet donc de supporter trois clusters indépendants : les trois groupes de cœurs. Si les 10 cœurs pourront fonctionner en même temps, MediaTek met en avant une efficacité énergétique supérieure aux autres SoC grâce au choix laissé par le nombre important de cœurs et de configurations possibles. Ainsi, les premiers Cortex-A53 cadencés à 1,4 GHz seront utilisés pour les tâches les moins délicates alors que le deuxième groupe, cadencé à 2 GHz pourra être utilisé pour des tâches un peu plus gourmandes. Enfin, les deux cœurs Cortex-A72 feront leur entrée lors des épisodes particulièrement lourds. Bien entendu, chaque cœur de chaque cluster pourra fonctionner de manière indépendante.

MediaTek Helio X20 MT6797

MediaTek a donc créé une architecture qui, sur le papier, semble extrêmement intéressante. Sur AnTuTu, MediaTek avance un chiffre proche de 70 000 points. Mais de nombreuses informations sont encore inconnues comme la puce graphique utilisée dans l’Helio X20 mais également le processus de gravure, même si MediaTek devrait utiliser le 20nm de TSMC. La puce Helio X20 devrait être disponible cet été pour les constructeurs de smartphones avec une arrivée sur le marché d’ici la fin de l’année 2015.