Meizu poursuit son offensive européenne en proposant sur son portail commercial un deuxième smartphone en une semaine. Cette fois, il s’agit d’un M2 au positionnement d’entrée de gamme.

meizu-M2

Après le MX5, dont la disponibilité française vient d’être annoncée par Meizu, c’est au tour du M2, annoncé au tout début de l’été, de faire son entrée sur le portail de la marque. Si le terminal compact était annoncé autour des 100 euros, c’est bien à 169 euros qu’on le retrouve aujourd’hui dans l’Hexagone, la faute aux taxes et autres frais d’importation qui font enfler son prix.

meizu-m2-bleu

Depuis sa présentation en Chine, le Meizu M2 n’a pas varié d’un iota. On retrouve donc un smartphone au format 5 pouces (écran HD 720p traité en Dragontrail contre les rayures) dont les dimensions globales atteignent 140,1 x 68,9 x 8,7 mm pour un poids de 131 grammes. À l’intérieur, vient se loger un SoC MediaTek MT6735 quadricœur cadencé à 1,3 GHz, 2 Go de RAM ainsi qu’un espace de stockage de 16 Go. Une fois n’est pas coutume, et c’est une bonne nouvelle, cette mémoire est extensible par le biais d’une carte microSD. Le tout est complété par un appareil photo dorsal de 13 mégapixels, un autre de 5 mégapixels en façade, et par une batterie de 2500 mAh.

Pour 169 euros, Meizu propose un smartphone au rapport qualité-prix très acceptable, si l’on excepte peut-être le manque d’originalité de son design, très inspiré des iPhone 5c (en bleu, noir et blanc) notamment. En revanche, on lui pardonnera beaucoup moins un travers que l’on retrouve chez nombre de ses camarades, même les plus onéreux de la marque : si le M2 est compatible avec la 4G, il ne supporte pas toutes les bandes de fréquences hexagonales. Il faudra donc faire sans les 800 MHz, dont la bonne pénétration à l’intérieur des bâtiments est l’un des atouts majeurs.