Très actif en Chine, où il présente de nouveaux smartphones à un rythme soutenu – Meizu dévoile aujourd’hui son dernier-né de la gamme Blue Charm, plus connue sous le nom de Mx Note dans nos contrées. Un appareil notable tant au niveau de son design que de son installation logicielle.

Meizu Blue Charm Metal

Le tout denier Meizu Blue Charm Metal s’inscrit dans la lignée des terminaux à bas prix de la marque chinoise, visant notamment les Redmi de Xiaomi. Mais quand ses prédécesseurs étaient habillés de plastique, la firme propose ici un terminal doté d’une coque métallique, comme son nom l’indique. On retrouve donc un appareil au positionnement tarifaire d’entrée de gamme, mais incluant un écran Full HD de 5,5 pouces, avec une vitre 2,5D et une protection d’écran T2X-1. Sous cet écran, on retrouve un lecteur d’empreintes digitales, qui fait donc ses débuts sur l’entrée de gamme de Meizu.

Sous son capot métallique, ce Blue Charm Metal cèle un SoC MediaTek Helio X10, encore rare sur le marché, ici associé à 2 Go de RAM et à un espace de stockage de 16 ou 32 Go, avec un port microSD. Le tout est double-SIM, compatible 4G (probablement sans 800 MHz), embarque un capteur photo dorsal de 13 mégapixels et un second de 5 mégapixels en façade, et est animé par une batterie de 3140 mAh. L’appareil mesure 150,7 x 75,3 x 8,2 mm pour 162 grammes, et ne montre que de minces bandes de plastique sur sa tranche supérieure dédiées aux antennes. On ne peut donc que s’interroger sur la bonne réception obtenue avec ce smartphone.

Meizu Blue Charm Metal

Toujours Flyme, mais habillant YunOS

La dernière interrogation que suscite de Blue Charm Note tient à son intégration logicielle. L’appareil tourne en effet sous YunOS, ce fork d’Android basé sur AOSP en version Lollipop, lui-même (accrochez-vous) habillé de Flyme 5, l’interface de Meizu. Grosso modo, on n’attend pas de grosses différences d’interface, dans la mesure où les smartphones de Meizu ne disposent pas de la certification Google, mais le Play Store et autres Play Services sont donc exclus du package. On retrouvera à la place un portail de téléchargement fourni par Alibaba.

Capture d’écran 2015-10-21 à 12.56.14

 

Annoncé il y a quelques heures, le Meizu Blue Charm Metal se décline en coloris or, gris, blanc, bleu et rose. Il sera commercialisé en Chine à partir du 2 novembre prochain au prix de 1099 yuans (152 euros environ, sans les taxes et frais d’importation) pour sa mouture 16 Go, et 1299 yuans (environ 180 euros) pour sa version 32 Go. Les chances de le voir arriver en Europe par la voie officielle semblent nulles, son OS paraissant peu adapté à l’Occident, mais on peut en espérer une déclinaison Android plus accessible d’ici peu. L’import devrait quant à lui être possible chez les revendeurs spécialisés.