Le Meizu M5s pointe le bout de son nez sur certains sites chinois et laisse apparaitre ses caractéristiques et son design.

Il y a quelques jours, le Meizu M5 est passé entre nos mains pour un test qui a révélé que c’est un bon téléphone mais qu’à 200 euros son concurrent le Honor 5C fait mieux. Et bien il semble que Meizu soit en train de préparer un successeur à ce smartphone avec le Meizu M5s, seulement 2 mois après la sortie de son grand frère.

Des caractéristiques un rien supérieures

Le M5s laisse entrevoir ses caractéristiques sur deux sites, sur Geekbench et sur la TENAA et 3C, les organismes de régulation du marché du smartphone chinois.

On commence avec les caractéristiques de Geekbench qui révèle qu’il intègre un processeur MediaTek MT6753 équipé de 8 cœurs cadencés à 1,3 GHz, 2 Go de mémoire vive et Android 6.0 Marshmallow.

Des statistiques qui diffèrent un peu de celles de la TENAA et de 3C qui dans leurs bases ont un téléphone avec ledit processeur mais aussi 3 ou 4 Go de RAM contrairement aux 2 Go annoncés sur Geekbench. On peut donc penser qu’il y aura des variantes avec plus ou moins de RAM. Et peut-être aussi plus ou moins de stockage, puisque toujours selon les organismes chinois, il intégrerait 32 ou 64 Go de stockage. Enfin il intégrerait un appareil photo de 13 MP au dos et de 5 MP à l’avant, une batterie de 2 930 mAh et un écran HD de 5,2 pouces.

Un design assez similaire

Selon les images reçues par la TENAA et celles en fuite sur Weibo, le Meizu M5s devrait avoir un design assez similaire à son prédécesseur. La seule différence concernerait la coque arrière qui serait plus bombée et avec une bande pour les antennes sur le haut du téléphone.

Voici d’abord les photos de la TENAA :

Et les images promotionnelles récupérées sur Weibo :

Nous n’avons pour l’instant pas d’informations concernant une éventuelle date de sortie, mais le passage par la TENAA signifie souvent que le smartphone est en voie de commercialisation. Quel est l’intérêt de le sortir immédiatement après le Meizu M5 ? La question mérite d’être posée.