Le Meizu M6S prépare sa sortie en Chine. Entre-temps, une première prise en main en vidéo est apparue en fuite, et nous montre le capteur d’empreintes sous écran en action. Mais est-ce vraiment le cas ?

Les capteurs d’empreintes sous écran étaient attendus au cours de l’année 2017. Mais selon les murmures, ils ne fonctionnaient pas encore assez bien pour être véritablement implémentés au cours de l’année, et ont donc été abandonnés.

L’effort continuera toutefois en 2018. Nous savons que Synaptics a dévoilé son capteur d’empreintes à destination de l’un des constructeurs du top 5 du marché. Si celui-ci devrait être Vivo, Meizu semble également prêt à se lancer dans la bataille.

Le Meizu M6s montre son capteur d’empreintes sous écran

En effet, le Meizu M6s se prépare dans l’ombre. Or, celui-ci apparaît aujourd’hui dans une nouvelle vidéo de prise en main volée qui nous montre son capteur d’empreintes sous écran en action.

Cette vidéo nous provient du réseau social chinois Weibo, et a été repérée sur la plateforme Slashleaks par Madsimar. Si le score de confiance de l’information elle-même n’est pas très élevé, le fait est que l’utilisateur Madsimar est respecté sur la plateforme. S’il nous faut prendre des pincettes quant à la véracité de l’information, on peut tout de même s’y intéresser.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Faut-il s’inquiéter pour les performances ?

L’un des points nous faisant douter de la véracité de l’information est la lenteur du dispositif. Habitués que nous sommes à une réaction éclaire de nos capteurs, celui-ci nous semble être un peu trop lent et tend à nous faire penser qu’il s’agit simplement d’une vidéo en lecture sur le smartphone et que la personne qui le tient appuie au bon moment pour faire croire à scanner fonctionnel.

Mais on ne peut ignorer que l’une des raisons invoquées pour l’abandon de l’intégration de cette technologie en 2017 — notamment par Apple — n’était autre que… la lenteur du dispositif. Auquel cas, si cette information est par la suite vérifiée, cette vidéo représenterait bien la preuve que la technologie utilisée (encore inconnue) par Meizu sur ce M6s n’offre pas les mêmes performances qu’un capteur classique.