Oculus VR, propriété de Facebook, vient sûrement de tenir une de ses plus grandes conférences… sûrement la plus grande de toute son existence. Aux bords du salon E3, qui ouvre ses portes dans quelques jours, les annonces ont plu autour du casque virtuelle le plus connu et reconnu du secteur. Focus sur les quatre points à retenir de la conférence.

C’est un objet devenu désormais symbole chez les technophiles. Avec son allure de masque de ski surmonté de deux lentilles et d’un écran, l’Oculus Rift est clairement futuriste. Le projet a été financé en 2012 par les internautes sur Kickstarter à hauteur de 1,8 million d’euros, environ dix fois l’objectif initial. Il n’a fallu que trois ans pour que Oculus VR soit la référence du marché, la société a rapidement été rachetée 1,5 milliard d’euros par Facebook. Oculus VR fait donc partie du cercle, de plus en plus convoité, des casques virtuels, avec une mission : remettre la réalité virtuelle au goût du jour.

hero

Le premier modèle, le DK1, a été vendu à plus de 75 000 exemplaires. Le DK2, vendu environ 250 euros, a trouvé encore plus d’adaptes. L’Oculus VR a surtout inspiré : Sony Morpheus, HTC Vive, Razer OSVR, le Google CardBoard et ainsi de suite.  Oculus a également collaboré avec Samsung pour créer deux casques, Gear VR, destinés au Galaxy Note 4 et au Galaxy S6. Innovateurs, early-adopters, hardcore gamers, technophiles… le casque virtuel n’a plus qu’à séduire que le grand public et à entrer dans les entreprises. Evidemment, ça va être difficile de former le grand public à ces nouvelles possibilités. Néanmoins, le PC, les jeux-vidéo, le smartphone ou encore la tablette ont bien réussi.

 

L’Oculus Rift final, prévu début 2016

Le voici, après plusieurs déclinaisons dédiées aux développeurs, Oculus VR vient d’annoncer le modèle final, celui qui sera commercialisé auprès du grand public au cours du premier trimestre 2016 : Oculus Rift.

features-1

L’Oculus Rift intègre un écran OLED pour chaque œil (avec une définition globale de 2160 x 1200 pixels si l’on en croit les propos d’un ingénieur d’Oculus VR lors de l’annonce de la configuration recommandée), avec un taux de rafraîchissement élevé (90 Hz), ce qui permet de limiter la latence des images… c’est-à-dire le flou que l’on peut observer sur les premiers modèles.

L’appareil est livré avec des écouteurs intégrés spécialement calibrés pour être binaural, en proposant de l’audio à 360 degrés. Ceux-ci sont amovibles pour pouvoir utiliser votre propre matériel. Il a aussi été repensé pour les utilisateurs qui portent des lunettes, l’ensemble est également plus confortable grâce à un design plus léger et un système de « pression sur l’avant du visage ».

features-2

Oculus VR s’est particulièrement attaché à gommer les défauts et les inconvénients des casques virtuels actuels. En particulier, les problèmes de latences des affichages, ainsi que le mal de la réalité virtuelle… en effet les premiers casques donnaient le tournis. Pourquoi ? Car les images défilent rapidement alors que l’oreille interne n’enregistre aucun mouvement du corps. Le CEO d’Oculus, Palmer Luckey, a semble t-il réglé complètement ce problème. Comment ? Grâce à deux caméras, une sur le casque, et l’autre à placer devant pour suivre les mouvements de l’utilisateur. Sans oublier les deux écrans OLED, avec un taux rafraîchissement élevé ainsi qu’une définition d’écran importante.

features-3

L’Oculus VR sera également livré avec une télécommande, le Simple Input Device (SID), pour naviguer dans l’interface sans avoir à utiliser une manette.

features-4

Un partenariat avec Microsoft

A quelques jours de l’E3, Microsoft a bien joué son coup. Oculus VR a annoncé un partenariat avec le créateur de Xbox. L’Oculus VR sera équipé d’une manette Xbox One sans fil avec son adaptateur.

controller

Oculus VR a également annoncé une compatibilité maximale avec Windows 10, et Microsoft a profité de l’événement pour annoncer le développement de plusieurs jeux pour l’Oculus VR, dont Halo. Bien entendu, vous pourrez jouer à vos jeux PC et Xbox One avec l’Oculus VR.

 

L’Oculus Touch, la télécommande de réalité virtuelle

L’Oculus Touch est la réponse de Oculus VR au HTC Vive. Le tout est doté d’un stick analogique, de deux boutons, de gâchettes, de capteurs haptiques, et d’une technologie de reconnaissance de mouvements. Cette dernière technologie permet de détecter la position des doigts.

dk-controller-thumb2 dk-controller-thumb1 dk-controller

Notez que cette manette ne sera pas disponible pour la version finale de l’Oculus VR, il faudra attendre quelques mois supplémentaires. Une version dédiée au développeur est prévue début 2016, pour permettre aux développeurs et éditeurs de dompter la bête.

 

Oculus Home, des jeux et 10 millions de dollars

Oculus VR a également mis le paquet sur le logiciel et les jeux vidéo, E3 oblige. Oculus Home a été annoncé, il s’agit de l’interface de navigation de l’Oculus VR, où il sera également possible de télécharger de nouveaux contenus à travers un magasin dédié.

connected-bg1

De nombreux jeux ont été annoncés, Chronos ou encore Edge of Nowhere. Comme on peut le voir plus bas, une dizaine d’éditeurs ont rejoint le spécialiste de la réalité virtuelle, dont Square Enix. Enfin, une enveloppe de 10 millions de dollars a été débloquée pour les développeurs.

1434049612-4374-capture-d-ecran-e3-oculus-rift-realite-virtuelle

Certes, il manque encore des informations importantes, comme le prix ainsi que quelques caractéristiques. Néanmoins, Oculus VR frappe fort à quelques heures de l’ouverture du salon E3. Il devrait également y avoir de nouvelles annonces de la part de gros éditeurs pendant le salon.

Dans tous les cas, voici la recette d’Oculus VR pour remettre la réalité virtuelle au goût du jour.