Au début du mois de novembre dernier, Microsoft annonçait revoir drastiquement les espaces de stockages de ses différentes offres de OneDrive. Suite à la fureur de nombre de ses utilisateurs, la société américaine a décidé de faire partiellement marche arrière pour les utilisateurs gratuits.

onedrive logo

Il y a un peu plus d’un mois et demi, Microsoft avait décidé que, suite à de nombreux abus, il mettait fin aux espaces de stockages illimités de certaines offres de OneDrive. Cette restriction ne touchait d’ailleurs pas uniquement les offres les plus chères, elles concernaient également les comptes des utilisateurs gratuits, qui disposaient alors de 15 ou 30 Go pour y stocker leurs photos.

Les décisions de Microsoft avaient alors provoqué un grand sentiment d’injustice auprès des utilisateurs de OneDrive. Il faut dire que la communication de Microsoft était maladroite : sous prétexte que certains abusaient des offres illimitées, tous les utilisateurs étaient touchés par les restrictions. Une communication maladroite que la firme de Redmond reconnaît aujourd’hui. « Nous avons compris que l’annonce que nous avons faite ne faisait qu’accuser nos clients d’utiliser nos produits. Pour cela, nous sommes réellement désolés et nous aimerions nous excuser auprès de la communauté ».

 

Les anciens utilisateurs gratuits pourront conserver 15 Go d’espace de stockage

Pas question pour autant de revenir sur les décisions de novembre dernier. Le seul geste que Microsoft concède auprès de ses clients, concerne les utilisateurs gratuits. Ceux qui disposaient d’un compte gratuit avec 15 Go d’espace de stockage et/ou 15 Go d’espace de stockage supplémentaire pour héberger des photos, pourront conserver leur espace de stockage s’ils le souhaitent, au lieu de passer aux 5 Go prévus pour le début du mois prochain. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur cette page avant la fin du mois de janvier et se connecter à son compte Microsoft.

onedrive espace gratuit

Une manière pour la société de Satya Nadella de conserver la fidélité de ses anciens utilisateurs et surtout de les inciter à passer à un moment ou à un autre vers une offre payante.