Microsoft participe activement à de nombreux projets open-source depuis plusieurs années. La firme rejoint aujourd’hui le projet AMP crée par Google pour accélérer la navigation mobile, et met à jour son application Bing.

Microsoft Bing app rejoint Google AMP

Le programme Google Accelerated Mobile Pages continue de grimper en popularité et gagne aujourd’hui un partenaire de choix, Microsoft, avec la nouvelle version de l’application Bing. Si le moteur de recherche de Redmond fait toujours pâle figure face à Google en Europe où il réunit moins de 10 % de parts de marché, aux États-Unis, Bing est plus important puisqu’il est utilisé pour environ 30% des recherches.

 

AMP arrive dans l’application Bing

L’équipe de développement de l’application Bing sur Android et iOS annonce que la nouvelle version de l’app permet d’identifier les articles d’actualité qui utilisent AMP et de les ouvrir directement dans l’application. AMP permet pour rappel aux éditeurs de contenu sur le web de proposer des pages optimisés pour être affichées le plus rapidement possible sur mobile.

Bing AMP

Sur l’application Bing, ces articles sont repérés par le petit icône en forme d’éclaire sous le titre et à côté de l’éditeur. Malheureusement, aucun article ne semble identifié en France comme compatible AMP alors que plusieurs éditeurs publient déjà des articles compatibles sur Google.

 

Une mise à jour seulement pour les États-Unis

Dans les paramètres de l’application Bing il est possible de régler la région de recherche. Une fois réglée sur « États-Unis – Anglais », l’application parvient bien à détecter des articles compatibles AMP dans la presse anglo-saxonne. Une fois que l’algorithme de Bing France sera mis à jour pour détecter les pages AMP, l’application officielle devrait automatiquement devenir compatible. En attendant, Microsoft annonce qu’il participera au projet open-source débuté par Google.

Comparaison Bing US France AMP

À gauche en France. À droite aux États-Unis