Quand le Royaume-Uni a décidé de quitter l’Union européenne, il a fortement inquiété les grandes entreprises. Microsoft ne fait pas exception et va augmenter ses prix dans le pays pour compenser les effets négatifs du Brexit sur ses finances.

microsoft_european_hq_-_paris

Le Brexit a été vécu, à juste titre, comme un séisme politique en Europe. Pour ceux qui auraient vécu loin des médias pendant tous le mois de juin, c’est le nom donné au référendum britannique qui a scellé la sortie de l’Union européenne du royaume outre-Manche. Les répercussions ne se sont pas faites attendre et le cours du livre s’est effondré. Pour éviter d’éventuelles conséquences néfastes sur ses activités, Microsoft a annoncé dans un post de blog que ses prix allait augmenter au Royaume-Uni.

 

Jusqu’à 22 % de hausse

Ainsi les tarifs de ses logiciels destinés aux professionnels vont augmenter de 13 %. Quant aux utilisateurs des services cloud de Microsoft, ils devront dépenser désormais 22 % de plus pour pouvoir en profiter. D’après l’entreprise, cette décision s’inscrit dans le cadre d’une réévaluation périodique pour s’assurer « que l’alignement des prix soit raisonnable dans la région ».

La firme de Redmond affirme cependant que les logiciels et services cloud pour les particuliers, à l’instar de la suite bureautique Office 365, resteront aux mêmes prix. Cependant, comme Microsoft ne s’embarrasse pas à fixer un tarif de vente identique auprès de tous ses revendeurs, ces derniers sont libres d’appliquer des hausses de prix s’ils le souhaitent.

 

Dans les pas d’Apple

Microsoft n’est pas la seule entreprise à appliquer une hausse des prix suite au Brexit. En effet, Apple a pris exactement la même décision pour ses produits, notamment sur les iPhone 7 et iPhone 7 Plus. De quoi faire regretter aux Britanniques d’avoir quitté l’Union européenne…

Crédit photo : Elekes Andor