À 24 heures de la conférence d’Apple, Microsoft en a profité pour remettre au goût du jour sa Surface Book dans une variante dénommée i7.

surface_book-796x398

Microsoft continue son aventure en tant que fabricant de matériel, la firme de Redmond est désormais devenue pionnière de facto pour les appareils sous Windows. Tout a commencé avec la promesse que la Surface pourrait remplacer votre ordinateur portable. Nous étions sceptiques à ce sujet, puis il y a eu la Surface Pro 4. Microsoft a perfectionné la formule et a montré aux fabricants d’ordinateurs comment un produit hybride devait être conçu. Puis vint la Surface Book : 13,5 pouces de diagonale avec un ratio 3:2, et un système de charnière efficace pour transformer l’ordinateur portable en tablette, sans retirer le clavier physique.

13 heures d’autonomie

Microsoft a donc prévu de commercialiser, dès le 10 novembre aux États-Unis, une version plus musclée de son ordinateur portable : on retrouve un GPU NVIDIA GeForce GTX 965M capable de fournir une puissance de calcul de 1,9 teraflops, « le triple d’un MacBook pro 13 pouces » selon Microsoft. L’autre nouveauté est de fournir jusqu’à 16 heures d’autonomie. Un des soucis que Numerama avait souligné a été entendu par Microsoft : la gestion thermique a été entièrement revue et intègre désormais un second petit ventilateur.

Pas d’informations supplémentaires, pour le moment, sur la disponibilité de ces machines en France et en Europe. En tout cas, son prix débute à 2 399 jusqu’à 3 299 dollars aux États-Unis, ce qui donne quelques indices des prix de vente en Europe.