Microsoft va dévoiler cet après-midi un nouvel ordinateur portable dans la gamme Surface. Cette machine tournera sous Windows 10S, une version du système prévue pour contrer Chrome OS sur le marché de l’éducation.

Microsoft va sortir un vrai PC portable non convertible

On connaissait la Surface Pro, la tablette avec clavier optionnel, le Surface Book, l’ordinateur portable avec clavier détachable, et le Surface Studio, l’ordinateur de bureau qui devient un chevalet, il faudra maintenant compter sur un nouveau membre dans la famille Surface.

Ce nouveau produit devrait être dévoilé lors d’une conférence prévue cet après-midi à New York et il devrait s’agir d’un PC portable. Pour la première fois dans l’histoire de la marque Surface, il ne semble pas que l’écran soit tactile ou compatible avec un stylet.

Le PC portable Surface, dont le nom commercial est encore inconnu, semble miser sur son design et sa finesse pour séduire. Sur les photos, aucune ventilation n’est apparente, laissant penser qu’il intégrera soit un Intel Atom, soit un processeur Intel Core de la série Y (processeur faible consommation que l’on trouve également dans le MacBook d’Apple par exemple).

Les images du produit montrent qu’il intégrera une poignée de ports : un Surface Connect magnétique pour l’alimentation et le dock, un port USB Type A, un port DisplayPort, et un port jack. Si on se réjouit de voir que la marque utilise toujours de l’USB Type A, le format classique et très rependu de l’USB, on regrette que la firme boude l’USB Type-C, qui est pourtant en train de se généraliser dans l’industrie.

Cet ordinateur serait disponible en quatre couleurs : Platinium (gris), Burgundy (rouge), Cobalt Blue (bleu), et Graphite Gold (or).

Pour le moment aucune information n’a été publiée concernant le prix de l’appareil, si ce n’est qu’il devrait viser le marché de l’éducation. Il pourrait être le remplaçant de la Surface 3 (le modèle non pro, équipé d’un Intel Atom), qui était commercialisée à 599 euros en France.

 

Windows 10 S : l’arme anti Chrome OS aux États-Unis

De l’autre côté de l’Atlantique, la guerre fait rage entre Apple, Google et Microsoft pour tenter de s’emparer du marché de l’éducation. Il s’agit d’un marché clé, entre autres parce que des enfants habitués à utiliser les outils d’une marque seront plus susceptibles de continuer à les utiliser une fois adultes.

Or, depuis quelques années, Microsoft est en train de perdre ce marché clé au profit de Chrome OS qui séduit par sa simplicité, sa sécurité et la facilité de gérer un parc de Chromebook. Windows 10S (pour Windows 10 for Schools) doit être la réponse de Microsoft à Chrome OS. Pour cela, la firme a verrouillé son système d’exploitation : impossible d’installer une application qui ne provient pas du Windows Store.

Windows 10S bloquera les applications ne venant pas du Windows Store

Heureusement, Microsoft a récemment permis aux développeurs de publier des logiciels de bureau win32 sur le Windows Store. La firme devrait d’ailleurs donner l’exemple dès cet après-midi en ajoutant Office 2016 au Windows Store de Windows 10.