Un brevet vient d’être accordé à Microsoft à propos d’une technologie permettant à un smartphone de posséder une prise jack tout en restant très fin.

Depuis qu’Apple a eu le « courage » de supprimer le port jack de son iPhone 7, la prise casque est devenue accessoire sur les smartphones, et un véritable argument de vente pour certains. Plusieurs arguments vont en faveur de la suppression de ce port universel, mais daté, à commencer par des considérations esthétiques. Nos smartphones sont en effet de plus en plus fins, mais sont restreints dans cette course à la minceur par le diamètre de la prise jack 3,5 mm. D’autres encore évoquent un gain de place pour y insérer des composants essentiels (comme la batterie).

Dans un cas comme dans l’autre, Microsoft pourrait avoir trouvé une solution. C’est en tout cas ce que laisse penser un brevet qui vient d’être octroyé à la firme de Redmond par l’USPTO, l’organisme américain en charge des dépôts de marques.

Un port jack élastique

L’idée de Microsoft réside dans le fait que les deux ou trois connecteurs d’une prise jack n’ont pas besoin d’être en contact sur la totalité de leur surface et qu’un port en demi-cercle serait suffisant pour que cela fonctionne. Seule cette partie serait alors une partie intégrante du téléphone et les constructeurs pourraient gagner la moitié du volume de l’emplacement complet.

Pour maintenir la prise jack en place, Microsoft imagine plusieurs possibilités, avec un matériau totalement élastique, un matériau semi-rigide ou une solution pour s’étendre dans deux directions opposées pour les smartphones les plus fins.

Notons que ce brevet a été initialement déposé en août 2016 et que le temps qu’il soit entièrement mis en place, les constructeurs auront peut-être fini par imposer les technologies sans fil, d’autant qu’avec les améliorations de la consommation d’énergie et l’augmentation du débit avec le Bluetooth 5.0 devraient faciliter leur adoption.

À lire sur FrAndroid : Un an sans prise casque : est-on prêt à couper le cordon ?