Souvenez-vous, Motorola avait présenté un smartphone dont le principal atout résidait dans sa capacité à être customisé via l’outil Moto Maker. Il s’agit bien entendu du Motorola Moto X, que nous avons testé récemment. Le seul souci, c’est que nous avions perdu au passage toute la valeur ajoutée « Moto Maker ». Motorola, désormais dans les mains de Lenovo, a profité du MWC pour annoncer l’arrivée du service de personnalisation en Europe. Enfin, Motorola a émis l’hypothèse de l’arrivée d’une version du Moto X remaniée et a évoqué l’annonce prochaine d’une montre connectée.

Capture d’écran 2014-02-26 à 00.07.32

Moto Maker

A quoi le service Moto Maker sert-il ? Avant tout, à personnaliser le Moto X, ce smartphone situé entre le milieu et le haut de gamme qui, aux États-Unis, n’est vendu que par le biais d’opérateurs, tous accessibles depuis ce site.

Capture d’écran 2014-02-25 à 23.55.17

L’acheteur peut alors choisir la mémoire interne incluse à son smartphone, la couleur de sa coque, de ses boutons, de sa façade (noire ou blanche) ou ajouter un message gravé sur la coque. La partie logicielle peut également être mise aux couleurs du mobinaute, qui peut définir un message d’accueil ou encore un fond d’écran personnalisé en amont de l’achat.

On peut donc opter pour une coque en bambou, par exemple, où mixer des couleurs improbables : jaune et violet. L’objectif est d’avoir un smartphone unique.

 

Une nouvelle version du Moto X ?

Motorola aurait également prévu la sortie d’une version « mise à jour » du Motorola Moto X, pour cet été. Pour rappel, le Moto X intègre un Qualcomm Snapdragon Pro ainsi qu’une dalle de 4,7 pouces en HD 720p. Retrouvez le test du Moto X.

 

Une montre connectée confirmée

Enfin, Motorola sortira une montre connectée avant la fin de l’année, centrée sur le style (design) et l’autonomie.

On se souvient, bien évidemment, de la MotoACTV : une montre sous Android orientée « sport », avec du WiFi et une puce GPS.

Pour 300 euros, la proposition de la MotoACTV était intéressante : sous ses 35 grammes et ses dimensions de 46 x 46 x 9,6 mm, se cachait un petit appareil qui utilisait un processeur cadencé à 600 MHz. Elle faisait fortement penser au Nike+ et même au Sony Ericsson SmartWatch de l’équipe. Elle était équipée d’un écran tactile de 1,6 pouces, avec une résistance aux chocs et à l’eau. Intéressant, les accessoires compatibles ANT+ pouvaient être utilisés. Motorola, en avance sur son temps ?