Motorola vient de perdre un procès en Allemagne l’opposant à une société locale, LPKF. Cette dernière reproche à Motorola d’avoir utilisé un de ses brevets concernant l’intégration d’antennes dans des éléments en plastique. Avec cette décision judiciaire, LPKF peut faire interdire la vente d’appareils Motorola en Allemagne.

Moto X

La cour de justice de Mannheim (en Allemagne) vient d’ordonner à Motorola de stopper les ventes de ses derniers smartphones et de rappeler les appareils déjà vendus à ses clients. Cela concernerait les Moto X, Moto G et le Moto E. Le tribunal a en effet jugé que Motorola avait enfreint un brevet appartenant à la société allemande LPKF. Cette dernière a en effet déposé un brevet sur un procédé appelé Laser Direct Structuring qui permet de creuser des sillons dans du plastique afin d’y intégrer des antennes, ou plus généralement du métal. Un procédé que Motorola aurait bel et bien utilisé pour la conception de ses téléphones.

brevet LPKF

Le procédé de LPKF en question

Si Motorola, mais aussi d’autres constructeurs se sont permis de fabriquer des antennes utilisant ce brevet, c’est parce que ce même brevet a été invalidé en Chine l’année dernière. Selon un représentant de LPKF, suite à cette décision, de nombreux constructeurs de téléphones ont décidé d’utiliser cette technique sans reverser de droits à l’entreprise allemande. LPKF conteste la décision chinoise et a fait appel de la décision en Chine. Elle espère ainsi pouvoir défendre son brevet aussi bien en Chine que sur les autres territoires.

Motorola de son côté a annoncé faire tout son possible pour éviter d’arrêter la commercialisation de ses appareils. Il faut comprendre par là que la marque (nouvellement) chinoise va très certainement faire appel et donc suspendre temporairement la première décision du tribunal de Mannheim. Deux solutions sont donc possibles : soit Motorola réussit à prouver sa bonne foi devant le tribunal, soit le constructeur signe un (coûteux) arrangement à l’amiable avec la société allemande. Affaire à suivre.