Le service Moto Maker vient de faire son apparition en Allemagne. Pour rappel, c’est un service permettant de personnaliser son Moto X, de la tête au fond d’écran.

Moto Maker

Moto Maker avait été dévoilé lors du grand retour de Motorola sous l’égide de Google. Le Moto X avait été dévoilé en grande pompe, ainsi que le service Moto Maker. Le discours était simple : les Moto X n’étaient disponibles qu’aux Etats-Unis, et des usines au Texas, désormais fermées, permettaient de réaliser l’assemblage juste avant les derniers kilomètres séparant les smartphones de leurs clients.

 

Qu’est-ce que permet Moto Maker ?

L’acheteur peut choisir la mémoire interne incluse à son smartphone, la couleur de sa coque, de ses boutons, de sa façade (noire ou blanche) ou ajouter un message gravé sur la coque. La partie logicielle peut également être mise aux couleurs du mobinaute, qui peut définir un message d’accueil ou encore un fond d’écran personnalisé en amont de l’achat.

Capture d’écran 2014-08-11 à 10.12.46

Notez que des coques en véritable bois, avec quatre teintes différentes. D’ailleurs, le surclassement en bois est offert sur The Phone House en Allemagne. Pour le commander, il faut réaliser la commande depuis l’Allemagne (pour l’Allemagne) avec un code obtenu chez TPH soit en magasin ou sur le site en ligne.

Pour le moment, Moto Maker ne semble disponible qu’en Allemagne dans le Vieux Continent ; lors du dernier MWC 2014, Motorola avait d’ailleurs annoncé commencer son déploiement européen de l’autre côté du Rhin. Le partenariat avec The Phone House permet d’acheter le téléphone à 1 euro avec engagement lié à un forfait, ou 349 euros « nu ». À quand pour la France ? Pour le moment, Motorola France ne commente pas cette actualité, néanmoins on espère que Moto Maker passera les frontières allemandes.

Si jamais le Moto X vous intéresse, n’hésitez pas à consulter notre test. On attend d’ailleurs son successeur, le fameux Moto X+1.

Pour rappel, Motorola Mobility est désormais sino-américain… le fabricant Lenovo a racheté l’entreprise pour 2,91 milliards de dollars.

Merci Blusole pour l’information !