Nous savions déjà, grâce aux indices dénichés par les plus curieux dans des lignes de code, que le capteur d’empreintes qui devait équiper le Nexus 6 de la marque avait été abandonné peu avant la sortie de l’appareil. L’ancien CEO de la marque vient préciser ce à quoi il aurait dû ressembler.

nexus6

Dennis Woodside est désormais passé sous le giron de Dropbox, dont il est le COO après avoir été le CEO de Motorola. L’homme est donc particulièrement au fait des intentions de la marque lors de la sortie du Nexus 6, conçu en collaboration avec Google. Non sans humour, il confie d’ailleurs au Telegraph : « Il est énorme. Il est un peu grand pour moi, je le fais tomber tout le temps ».

Woodside revient notamment sur le point du fameux capteur d’empreintes digitales, longtemps évoqué chez celui que l’on surnommait alors Shamu, et qui semble avoir été abandonné sur le tard par un Motorola qui avait pourtant travaillé sur le sujet… avant de se faire couper l’herbe sous le pied par Apple. L’ancien responsable de Motorola explique ainsi le rôle du creux où l’on trouve le logo Motorola, au dos de l’appareil, et dont la forme reste inexpliquée. « Le secret derrière tout cela, c’est qu’il était supposé être dédié à la reconnaissance d’empreintes, et Apple a acheté le meilleur fournisseur de capteurs. Par conséquent, le deuxième meilleur fournisseur était le seul à pouvoir approvisionner le reste de l’industrie, et il n’était pas encore au niveau », tranche Woodside. Sa première option n’est autre qu’Authentec, acheté en 2012 par Apple et dont la technologie est utilisée dans le cadre du système TouchID, utilisé entre autres pour sécuriser les paiements depuis le téléphone. Quant à la concurrence, Samsung en tête, elle appréciera certainement la pique.