Lenovo, le propriétaire de Motorola, a officiellement démenti les rumeurs qui insinuaient qu’il comptait arrêter les gammes de smartphones Moto G et Moto E pour les remplacer par la gamme Vibe.

c_Motorola Moto G 2015 3e generation DSC09611

La marque chinoise Lenovo s’est montrée très claire auprès de nos confrères de The Verge : non, il n’a jamais été question de ne plus produire de Moto G et de Moto E. L’un de ses représentants a ainsi déclaré au site américain : « Bien que nous simplifions actuellement l’ensemble des gammes de Motorola et de Lenovo, nous ne prévoyons pas d’arrêter le Moto G, notre meilleur smartphone, ou le Moto E ». Lenovo ne voit aucune raison d’enterrer les smartphones d’entrée et de milieu de gamme de Motorola, qui jouissent d’une excellente image auprès du grand public (et particulièrement du public américain), mais aussi de la presse.

Si Lenovo insiste sur ce point, c’est parce que son intention de prendre plus fermement en main la marque Motorola, annoncée le week-end dernier, a pu prêter à de nombreuses interprétations. Lenovo a ainsi insisté durant ces derniers jours sur le fait de mieux démarquer les gammes de smartphones de Motorola, les téléphones Moto, et les gammes de sa propre marque, les téléphones Vibe. Il n’en fallait pas plus à certains médias pour conclure que les Moto seraient des smartphones haut de gamme tandis que les Vibe seraient des smartphones d’entrée et de milieu de gamme, enterrant ainsi les Moto G et E.

 

Une stratégie commerciale encore très floue

Mais alors, que va réellement faire Lenovo de ces deux marques ? Pour l’instant, la société chinoise se montre relativement floue. Il semble que les Moto G seront toujours vendus en occident, mais que Lenovo soit tenté d’exporter sa gamme Vibe, pour l’instant confinée à l’Asie, en Europe et aux États-Unis. Il faudra attendre le MWC 2016 — propice aux annonces majeures de smartphones —, voire la fin de l’année, pour comprendre ce que trame Lenovo.