Lenovo publie aujourd’hui ses résultats portant sur la fin de l’année 2015. Si le secteur du PC n’est pas tout rose, celui du smartphone n’est pas non plus au beau fixe, même si Motorola apporte désormais un peu d’air frais à la marque chinoise.

lenovo-achete-motorola

À l’aube du Mobile World Congress, et prenant la suite de ses camarades de jeu (Samsung, LG ou Sony se sont lancés la semaine dernière), Lenovo publie aujourd’hui ses derniers résultats financiers. Ils ne sont pas vraiment surprenants, puisque le marché du PC est en recul : la marque chinoise affiche ainsi une baisse de 8 % de son chiffres d’affaires (12,9 milliards de dollars contre 14,1 milliards un an plus tôt), bien qu’il conserve son rang de numéro un sur le marché de l’ordinateur personnel. Et même si son chiffre d’affaires a baissé, son bénéfice net – après été 2015 marqué par une restructuration et des charges en hausse – s’établit à 300 millions de dollars, soit +19 % par rapport à la même période il y a un an.

Motorola gonfle les ventes des smartphones Lenovo

Alors que Lenovo est le récent acquéreur de Motorola, auparavant détenu par Google, la marque chinoise relève une baisse des ventes de ses smartphones, indiquant en avoir écoulé 20,2 millions d’appareils au dernier trimestre 2015, soit 18,1 % de moins qu’à la même période en 2014. Même si Lenovo souligne l’amélioration de la situation de Motorola, dont les ventes ont augmenté de 25 % par rapport au trimestre précédent, et rappelle que désormais, 83 % de ses ventes s’effectuent hors des frontières chinoises (75 % l’année précédente), les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Ces derniers soulignent un point essentiel : l’activité mobile de Lenovo peine à décoller. Non seulement son chiffre d’affaires mobile est en baisse de 4 % sur un an, à 3,2 milliards de dollars (qui incluent les smartphones, tablettes et Smart TV Lenovo), mais sur ces résultats, 2 milliards sont dus à Motorola, signe que la marque Lenovo est encore loin de rivaliser avec les plus grandes. Avant les taxes, 30 millions de dollars de pertes étaient d’ailleurs à noter pour sa branche Mobile Business Group.

Plus que jamais, le Mobile World Congress sera l’occasion pour Lenovo de mettre en avant ses smartphones en Europe, et de clarifier la répartition de ses différentes marques. Le dernier rapport publié par la marque indique toutefois qu’une “nouvelle stratégie double-marque – avec deux marques principales, Lenovo Moto et Lenovo Vive – doit apporter plus de consistance et d’efficacité à l’activité mobile” de Lenovo. Rendez-vous à Barcelone pour très probablement découvrir un ou plusieurs Lenovo Moto, donc. Et pourquoi de nouveaux appareils au sein de sa marque dérivée Zuk.