L’ex Motorola semble avoir peu apprécié l’intégration de la fonctionnalité Always-On Display chez les derniers Galaxy de Samsung. Et le fait savoir.

moto-g4-plus-13

Petite pique au beau milieu de l’été, et surtout, le jour de la sortie du Galaxy Note 7 aux États-Unis. Le grand smartphone de Samsung, équipé d’un SoC Qualcomm Snapdragon 820 au lieu de l’Exynos 8890 intégré partout ailleurs, est en effet disponible sur le marché américain depuis ce 19 août. Naturellement, le regard de ses concurrents se tourne vers l’appareil du leader sur le marché du mobile, d’autant qu’il est déjà annoncé comme un succès.

L’occasion était donc parfaitement choisie pour que Motorola, ou plutôt Lenovo, le propriétaire de l’ex marque américaine, s’en saisisse pour asticoter son concurrent.

Entre l’emploi du terme « galaxy » et celui du hashtag « #TheOriginalAlwaysOnDisplay », nul doute que le compte Moto US, sous la bannière fait référence à la fonctionnalité Always-On Display inaugurée par Samsung sur ses Galaxy S7 et S7 edge, en mars dernier, et portée sur le nouveau Galaxy Note 7. Celle-ci permet d’afficher, sur leur écran AMOLED éteint, des informations simples (heure et date, agenda, notifications) consommant peu d’énergie, afin d’éviter à l’utilisateur de l’allumer entièrement pour consulter ce type d’éléments.

De son côté, Motorola – depuis l’époque Moto X sous la bannière de Google – propose un système similaire, que l’on retrouve d’ailleurs (avec Lenovo cette fois) sur les récents Moto G4 et G4 Plus, évoqués dans le tweet de la marque. Comme le font toutefois remarquer certains internautes, il faut tout de même noter que Motorola n’est pas le seul à avoir utilisé ce type d’options, puisque Nokia, sur ses premiers Lumia (avant même son rachat par Microsoft, en 2014), avait implémenté une fonctionnalité similaire sur ses appareils Windows Phone dotés d’écrans AMOLED.

Peut-on, comme le fait maladroitement Motorola, parler de « vol » d’une fonctionnalité, alors que l’on constate que chaque marque a peu ou prou emprunté à ses concurrentes ? Pas si sûr, d’autant que la guerre des brevets que se sont longtemps livrée les constructeurs mobiles semble enfin s’être apaisée.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Samsung Galaxy Note 7, la nouvelle référence à grand écran