La concurrence dans les systèmes d’exploitation est bénéfique pour les clients (offre plus conséquente), mais aussi pour les tribunaux.

Les tribunaux risquent en effet d’être actifs ces temps-ci, car on assiste à des dépôts de plaintes :

Apple <> HTC
– Microsoft -> HTC (mais finalement stoppé, car la marque fournira des téléphones sous Windows Phone 7)
Microsoft -> Motorola

et maintenant…

Motorola -> Apple

Motorola vient en effet de déposer 3 plaintes contre Apple, pour 18 infractions de brevets, devant l’International Trade Commission (ITC)

Toute la gamme Apple est concernée : l’iPhone, l’iPad, l’iTouch et certains Mac !

Les services associés comme MobileMe et l’AppStore seraient en cause.

La plupart des brevets concernent les communications sans-fil : WCDMA (3G), GPRS, 802.11 et le design de l’antenne.

Des fonctionnalités essentielles du téléphone sont aussi remises en cause : l’envoi d’e-mails sans fil, le capteur de proximité, les services de géolocalisation, la synchronisation entre plusieurs terminaux, ou encore les applications de gestion.

Deux plaintes ont aussi été déposées dans l’Illinois et en Floride pour réclamer des dommages.

Apple n’a toujours pas réagi officiellement.

C’est ici que l’on voit les limites des brevets logiciels : beaucoup de procès, mais au final l’utilisateur est perdant !