Lenovo semble vouloir garder le nom de marque Motorola afin de retrouver un public américain encore trop méfiant envers Lenovo.

Alors que Lenovo, nouveau propriétaire de Motorola, s’était lancé dans une opération de changement de nom pour imposer sa marque avec le Moto par Lenovo, le fabricant fait machine arrière. En effet, il semblerait que la marque Lenovo passe difficilement en outre Atlantique. Il faut croire que les marques chinoises n’ont pas la même aura que celles américaines.

Moto par Lenovo

Le rachat de Motorola par Lenovo, c’est une longue histoire. L’entreprise chinoise a acquis Motorola Mobility en 2014 en le rachetant à Google. Lenovo s’est rendu compte que racheter une société américaine déjà bien implantée était plus compliqué que prévu. En effet, le choc culturel pousse Lenovo a rebroussé chemin et à reprendre le nom de Motorola. Ce retournement de situation ne devrait concerner que les États-Unis puisque c’est principalement sur le sol américain que la marque Lenovo a été moins bien accueilli.

Le retour de Motorola

Pourtant, lors du CES 2016, Lenovo s’était employé à éliminer l’image de marque de Motorola au profit de la sienne et plus récemment, la nouvelle marque Moto pour tous les smartphones de la société. Mais d’après CNET,  grâce à une nouvelle équipe de direction, Lenovo n’hésiterait plus à remettre la marque Motorola sur le devant de la scène, du moins aux États-Unis : « Donnez-nous douze mois, et tout le monde aux États-Unis connaîtra le nouveau Motorola ».

Il est important de noter que ce changement sera progressif, tout comme l’a été le passage à « Moto par Lenovo ». Si Lenovo pédale en arrière, cela paraît aussi être la meilleure des décisions pour rendre populaire à nouveau la marque aux États-Unis.