Si l’on en croit deux offres d’emploi mises en ligne par Nokia sur LinkedIn, la société finlandaise aurait pour projet de développer une version Android et iOS de ses applications HERE, et notamment Maps.

HERE-apps

Les applications HERE de Nokia sont bien connues des utilisateurs de Windows Phone pour leur efficacité et leur ergonomie. On retrouve quatre applications : HERE Maps, une application concurrente de Google Maps, HERE Drive, un puissant GPS qui fonctionne sans connexion à Internet, HERE Transit pour les itinéraires de transports en commun et enfin HERE City Lens qui se sert de la réalité augmentée pour découvrir des informations sur les lieux qui nous entourent.

 

HERE apps bientôt sur Android et iOS

Nokia a mis en ligne sur le réseau social professionnel, LinkedIn, deux offres d’emploi : une à destination des développeurs Android / iOS et une autre uniquement pour les développeurs Android. L’idée derrière ces deux offres d’emploi est de pouvoir sortir les applications HERE de Nokia sur iOS et Android pour venir notamment faire de l’ombre à Google Maps et à l’application Plans d’Apple. HERE Maps existait sur iOS mais avait été retirée de l’App Store en décembre 2013 par Nokia suite à la sortie de la version 7 du système d’exploitation d’Apple. Des limitations avaient rendu l’expérience utilisateur décevante. Sur Android, des utilisateurs du forum XDA-Developers tentent de porter HERE Maps mais qui semble fonctionner, non sans accroc, uniquement avec une ROM Nokia X.

 

Nokia tente de se renforcer suite au rachat par Microsoft

Le rachat de la branche téléphonie de Nokia par Microsoft a été définitivement entériné à la fin du mois d’avril pour plus de 5 milliards d’euros. Mais le géant de Redmond n’a pas racheté la branche HERE qui s’occupe de développer ces logiciels. L’entreprise pourrait donc avoir la volonté de venir marcher sur les plates-bandes d’Apple et de Google et venir récupérer des utilisateurs pour ses services sur les deux systèmes d’exploitation. De plus, Nokia n’a plus besoin de promouvoir ses smartphones Lumia avec l’argument de vente des HERE apps, car les appareils appartiennent désormais à Microsoft.