Le Nokia X et les XL et X+ sont les premiers smartphones du constructeur finlandais sous Android. Suite au rachat par Microsoft, on pouvait s’interroger sur la volonté de Microsoft de continuer le développement d’une telle famille de smartphones sous Android. Il semblerait que la firme de Redmond prévoie un successeur à la série des Nokia X avec la présence d’un bouton Home, contrairement aux actuels X, XL et X+.

c_Moto X Test Review FrAndroid DSC00770

Le Nokia X que nous avions testé est le premier smartphone d’entrée de gamme de Nokia qui tourne sous Android. Il est accompagné de ses grands frères les Nokia XL et X+ qui représentent également l’entrée de gamme mais avec des caractéristiques un peu plus alléchantes. Suite au rachat de la division mobile de Nokia par Microsoft, on s’interrogeait sur la volonté de Microsoft de conserver ces appareils sous Android au catalogue, alors qu’ils risquent de concurrencer les mobiles sous Windows Phone. Stephen Elop, en charge de la nouvelle marque Nokia intégrée à Microsoft, avait annoncé que le support serait maintenu pour les Nokia X. Mais ce dernier n’a pas apporté plus de précisions sur le développement de futurs smartphones sous Android de la part de Microsoft. Selon des informations obtenues par nos confrères indiens de BGR, la firme de Redmond souhaite continuer le développer de tels produits.

 

Des futurs Nokia X avec un bouton Home ?

Selon le site d’information, la future famille de Nokia X posséderait un bouton Home et non plus seulement un seul bouton qui permet de retourner en arrière ou de revenir sur l’accueil en maintenant la pression. Si l’information s’avère, c’est que Microsoft prépare bel et bien une suite à la famille des Nokia sous Android et que l’entreprise ne craint pas que ces derniers ne viennent cannibaliser les ventes des smartphones sous Windows Phone. La firme de Redmond pourrait trouver un intérêt dans les services inclus avec les Nokia X. En effet, tous les logiciels Google ont été remplacés par des équivalents Microsoft ou Nokia et l’entreprise américaine semblerait donc mettre l’accent sur les services plutôt que sur son système d’exploitation maison.