Here, la technologie de cartographie développée par Nokia, vit un grand moment au salon mondial de l’Automobile puisqu’elle équipe, d’après les chiffres fournis par la société, environ 80 % des véhicules présentés.

here nokia auto

Jusqu’ici, tout va bien. Malgré la vente de la branche mobile de Nokia à Microsoft, les équipes de développement du Finlandais misent sur leur savoir-faire pour survivre. Justement, l’application Here, alternative à Google Maps, continue de faire parler d’elle – après son arrivée en apk sur Android hier – jusque sur le salon mondial de l’Automobile. En effet, on apprend aujourd’hui que la technologie développée par Nokia équipe 50 des 62 modèles de voitures exposés sur le salon. Un chiffre énorme qui tend à prouver que les fabricants font de plus en plus confiance à cette solution (elle équipe plus de 50 millions de véhicules dans le monde).

Pour marquer le coup, Here y est allé de son petit commentaire, indiquant être « fier de travailler avec les plus grands noms de l’industrie automobile et de contribuer à offrir des services innovants au conducteur ».

L’application cartographie « avec un niveau de détail et de précision incroyable, d’autant plus nécessaire à mesure que les voitures deviennent connectées et que la conduite s’automatise ». Here fournit les services suivants aux voitures qui en sont équipées : actualisation des cartes à distance pour que le système de navigation embarqué s’appuie systématiquement sur des données à jour ; fonctions de recherches locales pour trouver des parkings, des stations-services, des restaurants et des commerces à proximité ; info-trafic en temps réel pour contourner les embouteillages et ralentissements ; et aussi applications mobiles qui se connectent en toute transparence aux systèmes embarqués et fonctions accessibles hors connexion pour continuer à profiter des informations d’itinéraire et autres services lorsqu’il n’y a pas de réseau.

Here devra tout de même se méfier d’Android Auto, le service développé par Google, qui devrait logiquement s’appuyer sur Google Maps pour guider les automobilistes.