Éclipsés par le Nokia 3310, les nouveaux smartphones sous Android de la marque finlandaise sont restés plutôt discrets. Pourtant, nous les avons testés et ils se montrent particulièrement bons.

Lors du Mobile World Congress 2017, Nokia a annoncé non seulement le retour de son smartphone iconique, le 3310, mais aussi les versions internationales des Nokia 3, 5 et 6. Après la déception de la réédition du téléphone iconique de la marque, nous sommes retournés sur le stand du Finlandais pour essayer ses smartphones sous Android. Spoiler alert : il sont bien meilleurs.

 

Vidéo

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Un design soigné

Pour des smartphones commercialisés à petit prix, les Nokia 3, 5 et 6 sont très bien finis. Pas de lettre qui se décolle ici comme sur le 3310, mais des matériaux agréables en main qui inspirent confiance. Les courbes sont bonnes et si l’on peut reprocher au Nokia 6 d’être un peu épais, ce n’est pas le cas des Nokia 3 et 5.

L’édition spéciale du Nokia 6 propose une finition brillante « piano noir », tandis que les autres arborent une coque mate de bonne qualité. L’ensemble épouse bien les courbes de la main, même si on aurait encore une fois apprécié que les arrêtes du Nokia 6 soient un peu plus courbes.

Dans tous les cas, l’écran IPS (Full HD sur le Nokia 6 et HD sur les deux autres) est de bonne facture, avec de très bons angles de vision. On restera un peu plus dubitatifs concernant la luminosité, mais cela nécessitera un test plus poussé, dans des conditions autres qu’un salon pour réellement se forger un avis à ce niveau.

 

Une fiche technique modeste, mais efficace

Les Nokia 3, 5 et 6 affichent des composants très modestes, bien loin des canons des flagships actuels. Avec un processeur Snapdragon 430 et 3 Go à 4 Go de RAM pour le Nokia 6, on ne s’attendait pas à des résultats extraordinaires, et encore moins en ce qui concerne les Nokia 3 et 5 équipés respectivement d’un processeur MediaTek 6737 et d’un Snapdragon 430, couplé dans un cas comme dans l’autre à 2 Go de RAM. Eh bien nous avions tort !

Les trois appareils se montrent étonnamment fluides et réactifs. Sur l’interface, la navigation ne pêche jamais, les applications s’ouvrent et se ferment sans le moindre hoquet, les différents écrans s’affichent rapidement et s’enchainent sans aucune latence. Même sur des applications gourmandes comme Asphalt 8, le Nokia 6 s’est montré à la hauteur de la tâche avec un framerate constant permettant de jouer dans les meilleures conditions.

 

Android pur, la marque des Pixel

Cette fluidité, elle est en partie due à une interface très épurée. Nokia se repose sur Android 7.0 Nougat (voire 7.1) et reprend le launcher des Pixel avec le tiroir d’applications à dérouler depuis la partie inférieure de l’écran. On retrouve immédiatement ses marques et on apprécie ici et là les quelques rares touches personnelles ajoutées par le constructeur, comme l’indicateur de l’inclinaison du smartphone lors de la prise de photos par exemple.

Nokia promet de tenir à jour ses smartphones avec les derniers patchs de sécurité déployés par Google, ce qui était le cas ici puisque la version utilisée datait du 1er mars 2017. Désormais, il faudra tenir le rythme !

 

Un appareil photo prometteur

Tout comme pour les performances, nous n’attendions pas grand-chose de l’appareil photo sur des smartphones proposés à moins de 230 euros. Et encore une fois, nous avions tort. Si la qualité est loin d’être démentielle sur le Nokia 3, notamment lorsque le téléphone bouge légèrement, le piqué et le rendu des couleurs et de la luminosité sur le Nokia 6 sont très appréciables.

Attention néanmoins, le déclenchement de la capture est un peu lente, ce qui pourrait se faire ressentir sur des clichés pris à la va-vite ou avec des cibles en mouvement. Encore une fois, un test plus approfondi sera nécessaire ici pour réellement juger de la qualité de l’appareil photo.

 

Le retour du Roi

Vous l’aurez compris, le retour de Nokia risque de passer bien plus par ses smartphones sous Android que par sa réédition du 3310. Pour leur prix, les Nokia 3, 5 et 6 sont très prometteurs et s’annoncent comme de sérieux concurrents aux smartphones à petit prix comme ceux de Honor. Il ne fait aucun doute qu’ils trouveront leur place sur le marché.