HMD a signé avec Zeiss pour l’aider à développer les appareils photo des futurs smartphones Nokia.

 

Mise à jour le 6 juillet à 16h : Nokia Mobile a publié un teasing sur Twitter pour célébrer l’accord entre HMD et Zeiss. La marque y annonce l’arrivée dès cette année d’un smartphone utilisant les technologies de Carl Zeiss. En interprétant un peu, on imagine qu’il pourrait s’agir d’un appareil photo à deux capteurs dont la vidéo nous montre les deux objectifs.

Depuis le début de l’année, HMD travaille dur à refaire briller l’image de la marque Nokia dans le monde des smartphones, depuis l’échec du Finlandais dans son aventure avec Microsoft.

Jusqu’à présent, les nouveaux smartphones Nokia nous ont surtout impressionnés par le suivi des mises à jour, et leurs design soignés pour leur prix, mais pas vraiment par leur fiche technique. En particulier, notre essai en exclusivité du Nokia 9 avant son annonce nous a un peu déçus concernant la photographique, alors que Nokia brillait à l’époque des Lumia pour la qualité de ses appareils photo.

 

Nouvel accord entre Zeiss et HMD pour des meilleures caméras

Le spécialiste de l’optique Zeiss a signé un nouvel accord avec HMD pour intégrer ses technologies aux prochains smartphones Nokia. Ce nom ne vous est peut-être pas inconnu sur ce marché, c’est déjà Zeiss qui signait les lentilles de certains produits Lumia comme l’emblématique Lumia 1020 et son appareil photo de 41 mégapixels.

L’appareil photo du Nokia Lumia 1020 avec optique Carl Zeiss

Cette fois, l’accord va un peu plus loin qu’un simple achat de lentilles, puisque Zeiss devrait participer à l’élaboration de toute la chaîne de capture d’une photo, du capteur à la lentille en passant par les algorithmes de traitement. Cela rappelle fortement le partenariat entre OnePlus et DxO récemment, ou entre Huawei et Leica.

On espère que cela permettra bientôt aux smartphones Nokia d’intégrer des appareils photo parmi les meilleurs du marché. En attendant, ni HMD ni Zeiss n’ont communiqué sur une intégration concrète de leurs technologies dans un futur produit, il faudra probablement attendre un peu avant de constater les conséquences de cet accord.